Maroc : tabassés pour avoir eu des relations sexuelles durant le ramadan

Photo d'illustration. Une femme seule marchant dans Rabat, la capitale marocaine.[FADEL SENNA / AFP]

Une vidéo insoutenable largement relayée sur les réseaux sociaux. Au Maroc, dans les environs de Safi sur la côte Atlantique, un groupe d'hommes aux visages masqués et armés de bâtons, s'en est violemment pris à une jeune femme autour d'une camionnette, l'accusant d'avoir eu des relations sexuelles pendant le ramadan.

«C'est ramadan, qu'est-ce que vous faites ici?», interroge l'un des assaillants, également auteur de la vidéo, alors que la victime a le visager visiblement ensanglanté.

L'homme qui l'accompagne, probablement le conducteur de la camionnette, rétorque que la jeune femme est «étudiante» et qu'elle effectue «une recherche de terrain».

Une réponse non satisfaisante pour l'agresseur, qui recommence à tabasser l'étudiante, avant de rouer de coups son accompagnateur, rapporte l'hebomadaire marocain Tel Quel.

Une enquête ouverte

D'après le journal Bladi, les «services de la gendarmerie royale ont ouvert une enquête sous la supervision du parquet, afin d'arrêter les personnes impliquées dans cet acte».

Au Maroc, la loi interdit les relations sexuelles durant la période du ramadan. La présence d'un homme avec une femme, si celle-ci n'est pas issue de la même famille, est également prohibée.

Les Observateurs de France 24 rappellent que ces scènes de lynchage sont récurrentes dans le royaume chérifien. Et de citer une foule déchaînée contre un homosexuel à Fès en 2015 ou contre un jeune diabétique - qui avait bu de l'eau en public durant le ramadan - à Rabat en 2016.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles