Pour la première fois, un bébé pourrait être reconnu sans mère légale

La cour devrait rendre son jugement après la tenue d'un procès en septembre, à Londres.[PHILIPPE HUGUEN / AFP - Photo d'illustration]

Une bataille juridique historique s'est ouverte ce mardi au Royaume-Uni. Pour la première fois, un bébé, né d'un homme transgenre, pourrait être reconnu sans mère légale.

Les avocats du père ont révélé qu'il était tombé enceint après une insémination intra-utérine, mais qu'il était légalement devenu un homme à la naissance de l'enfant, rapporte The Independent. L'homme, resté anonyme, veut être identifié sur le certificat de naissance comme «père», alors qu'un officier d'état civil lui a indiqué que la loi requiert que la personne qui a accouché soit notée comme «mère».

Pour le plaignant, le forcer à s'enregistrer comme mère c'est ne pas respecter son droit fondamental au respect de sa vie privée et familiale. Il ajoute qu'une telle «intrusion» dans sa vie privée n'est ni proportionnée ni nécessaire à l'aune de l'évolution de la société.

Des règles discriminantes

Le père a également fait savoir, à travers ses avocats, qu'il souhaite que les règles encadrant les certificats de naissance soient modifiées, car elles sont actuellement discriminantes envers les parents transgenres ou intersexuées.

La cour devrait rendre son jugement après la tenue d'un procès en septembre, à Londres.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles