«Laisse-la tranquille» : à Alger, 300 coureurs pour soutenir une femme agressée

Alger, le 6 décembre 2017. Photo d'illustration. [ludovic MARIN / AFP]

Un footing de solidarité. Entre 300 et 500 personnes ont couru cinq kilomètres ce samedi à Alger, sur la promenade des Sablettes.

Leur objectif? Que les femmes se réapproprient l'espace public. Cette manifestation faisait suite à un appel lancé sur les réseaux sociaux avec le mot d'ordre «Laisse-la tranquille», pour soutenir Ryma, une jeune femme agressée récemment.

De tout âge, les manifestantes brandissaient des pancartes :«Laisse-la tranquille», «Je cours aujourd'hui et demain, je cours pour aujourd'hui et demain», ou encore «Ma place est où je veux».

«Ta place est dans la cuisine»

La semaine dernière, une heure avant la rupture du jeûne du ramadan, la coureuse avait en effet été agressée par un homme.

«Pourquoi tu cours? Ta place est dans la cuisine à cette heure-ci!», lui-a-t-il lancé, avant de la frapper.

Dans une vidéo, Ryma explique également que lorsqu'elle est allée déposer plainte, les policiers lui ont rétorqué : «Et toi alors? Pourquoi es-tu allée faire du footing à cette heure-ci?».

L'agression de Ryma a en tout ému au-delà des frontières algériennes, puisque d'autres femmes ont également couru dans d'autres pays, et notamment au Canada, à Montréal, note AJ+.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles