Victime de cyberharcèlement, une actrice de Star Wars déserte les réseaux sociaux

Visage de l'ouverture du casting de Star Wars, l'actrice américaine Kelly Tran est victime de cyberharcèlement depuis la sortie du dernier opus. [Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / Jonathan Olley]

Après des mois de cyberharcèlement, Kelly Marie Tran, qui incarne Rose Tico dans le dernier opus de la saga Star Wars «Les Derniers Jedi», a décidé de supprimer l’intégralité des posts de son Instagram.  

Kelly Marie Tran n'a pas pour autant clôturer son compte. Seule sa bio est encore visible, résumée en une ligne de texte énigmatique : «J’ai peur, mais je le fais quand même».  

L'actrice, d'origine vietnamienne, ne s’est pas publiquement exprimée sur le sujet, mais son geste symbolique nourrit le débat sur une tendance à la haine qui se propage parmi certaines communautés de fans, en particulier sur les réseaux sociaux.  

Une commauté de fans toxique ?

En décembre dernier, à la sortie en salle de l'épisode 8, le grand public découvrait le personnage de Rose Tico. Une mécanicienne de l’armée de la Résistance, incarnée à l’écran par une actrice encore inconnue, l’américaine Kelly Marie Tran. Par ce rôle, elle est même devenue la première femme asiatique à apparaître sur la prestigieuse couverture du magazine américain Vanity Fair.

Au-delà des innombrables critiques qu’a pu soulever le film à sa sortie, l’actrice est devenue rapidement la cible d’insultes, de remarques sexistes et de commentaires racistes, formulés par une myriade de détracteurs en série. «Ta présence a ruiné le film et ce n’est pas seulement parce que tu es asiatique», pouvait-on lire en commentaires, sous l’une de ses photos sur Instagram.

Sur l'encyclopédie Fandom – un équivalent de Wikipedia consacrée à l’univers de la saga -, la page du personnage de Rose Tico a été prise pour cible, alimentée par des insultes racistes. Son nom avait notamment été remplacé par «Ching Chong Wing Tong». Des commentaires supprimés depuis par la plateforme.

Les fans de la Guerre des étoiles lui reprochent, en substance, d’avoir gâché le film par son jeu d’actrice et de représenter l’ouverture du casting de la saga, vers des personnages féminins plus forts et des minorités mieux représentées.

Une haine qui suscite des soutiens

Certains fans prennent néanmoins sa défense. A travers le hashtag #FanArtforRose, les internautes sont ainsi invités à partager leurs plus beaux dessins pour mettre en valeur l’actrice et son personnage. Un hashtag utilisé plus de 3 000 fois sur Twitter.

Dans les rangs de ses défenseurs, l’actrice a également pu compter sur le soutien de Rian Johnson, réalisateur de l’épisode 8, ou sur celui de Mark Hamill, Luke Skywalker à l’écran.

L’année dernière, l’actrice Daisy Ridley avait également déserté les réseaux sociaux après une vague de critiques sur sa prise de position contre les armes à feu aux Etats-Unis.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles