Afghanistan : un attentat suicide contre des talibans et des civils fait au moins 20 morts

Des Talibans célèbrent le cessez-le-feu observé par les forces armées afghanes à l'occasion de la fin du ramadan, près de Jalalabad[AFP - Image d'illustration]

Une attaque a fait 20 morts, samedi, dans le district de Rodat de la province orientale de Nangarhar.

Cet attentat suicide est intervenu peu avant que le président afghan, Ashraf Ghani, a indiqué, plus tôt dans la journée, que le cessez-le-feu de huit jours gouvernemental face aux talibans était prolongé pour la fin du ramadan. 

L'explosion a retenti dans une foule composée de talibans, de membres de forces de sécurité et de civils qui célébraient la trève décidée un peu plus tôt. Au moins 16 personnes ont été blessées dans cette attaque, d'après le porte-parole du gouverneur provincial Attaullah Khogyani.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais une source de sécurité afghane a affirmé à l'AFP que l'Etat islamique en était responsable. Il s'agit du premier attentat depuis l'entrée en vigueur vendredi d'un cessez-le-feu de trois jours annoncé par les talibans à l'occasion de la fin du ramadan.

Les forces gouvernementales observent pour leur part depuis mardi un cessez-le-feu de huit jours face aux talibans. L'arrêt des combats avait donné lieu vendredi et samedi à d'inhabituelles scènes de fraternisation entre talibans et forces de sécurité afghanes, qui ont été vus se donnant l'accolade et se prenant en photo ensemble.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles