Iran : les autorités contraintes de rajouter des femmes sur une affiche de la Coupe du monde

Une supportrice iranienne lors du premier match du pays en Russie, contre le Maroc. Une supportrice iranienne lors du premier match du pays en Russie, contre le Maroc.[CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Face aux critiques formulées sur les réseaux sociaux, les autorités iraniennes ont remplacé une affiche de la Coupe du monde, qui ne montrait que des hommes. 

Déployée sur un panneau géant à Téhéran, l'image représentait une foule masculine en liesse. «Ensemble, nous sommes des champions : une nation, un battement de cœur», pouvait-on lire sur l'image.

L'affiche a déclenché un tollé sur les réseaux sociaux, les utilisateurs lui reprochant l'absence de supporters féminines. Le quotidien Qanun en a également fait sa une, avec comme légende «sans les femmes, nous sommes perdants».

Le sujet est d'autant plus sensible que l'accès des femmes aux stades, interdit depuis la Révolution islamique de 1979, est l'objet de revendications pressantes ces derniers mois. Lors du premier match du pays en Russie, contre le Maroc, vendredi 15 juin, des Iraniennes ayant fait le voyage ont brandi des affiches réclamant le droit d'assister aux compétitions sportives chez elles. 

La nouvelle image, beaucoup moins festive, montre des footballeurs de la sélection iranienne formant une rangée avec des supporters hommes et femmes, la main sur le cœur. Le slogan d'origine a été conservé. 

Mais cette nouvelle version elle-même est critiquée. Cette fois-ci, c'est l'omission du capitaine de l'équipe, Masoud Shojaei, qui dérange. Les autorités lui reprochent en effet d'avoir joué contre une équipe israélienne avec son club grec. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles