L’orang-outan le plus vieux du monde est mort en Australie

Puan était entrée dans le livre Guinness des records.[AFP PHOTO / ALEX ASBURY / PERTH ZOO]

Puan, femelle orang-outan de 62 ans, est morte ce mardi au zoo de Perth, en Australie. Individu le plus âgé de son espèce, elle avait donné naissance à onze enfants et compte cinquante-quatre descendants à travers le monde.

«Elle a tant fait pour la colonie du zoo de Perth et la survie de son espèce», regrette Holly Thompson, responsable du secteur primate de l’établissement. «Elle était une membre fondatrice de notre programme de reproduction et laisse derrière elle un héritage incroyable».

Puan, qui signifie «Dame» en indonésien, vivait dans le zoo depuis 1968 et un don de la Malaisie. L'établissement lui a rendu hommage en publiant sur Twitter la dernière photo prise du grand singe.

«Ses gènes se retrouvent dans un peu moins de 10% de la population des zoos mondiaux», explique son ancienne soigneuse. Son arrière-petit-fils Nyaru est aussi le dernier orang-outan à avoir été relâché dans la nature.

Née en 1956, Puan était entrée dans le livre Guinness des records comme l’individu le plus âgé de son espèce, là où les femelles dans la nature vivent rarement au-delà de 50 ans. Deux de ses filles ainsi que quatre petits-enfants et un arrière-petit-fils vivent toujours au zoo de Perth.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles