Réunion de jumeaux en Serbie

Des jumeaux réunis à Novi Sad, dans le nord de la Serbie, le 30 juin 2018 [VLADIMIR ZIVOJINOVIC / STR/AFP] Des jumeaux réunis à Novi Sad, dans le nord de la Serbie, le 30 juin 2018 [VLADIMIR ZIVOJINOVIC / STR/AFP]

«Nous avons appris des choses sur nous-mêmes» : Ana et Maja Markovic, la trentaine, font partie des jumeaux réunis ce week-end à Novi Sad, dans le nord de la Serbie, pour une journée à ambition scientifique.

L’université de cette ville, dans le nord du pays, mène une étude auprès de 530 jumeaux majeurs, pour déterminer les facteurs génétiques, d’un côté, et sociaux de l’autre, sur leurs capacités cognitives.

Des jumeaux réunis à Novi Sad, en Serbue, dans le cadre d'une étude menée par l'université de cette ville auprès de 530 jumeaux majeurs, le 30 juin 2018<br />
 [VLADIMIR ZIVOJINOVIC / STR/AFP]https://static.cnews.fr/sites/default/files/styles/image_630/public/716e..." typeof="foaf:Image">
Des jumeaux réunis à Novi Sad, en Serbie, dans le cadre d'une étude menée par l'université de cette ville auprès de 530 jumeaux majeurs, le 30 juin 2018 [VLADIMIR ZIVOJINOVIC / STR/AFP]

La Serbie, 7,1 millions d'habitants, compte plus de 1.000 jumeaux, selon les registres officiels de la population.

Le travail de l'université de Novi Sad «a démontré que l’intelligence est en grande mesure déterminée par certains facteurs génétiques, héréditaires donc, alors que le succès à l’école est en grande partie déterminé, non seulement par des facteurs génétiques, mais aussi par des facteurs de l’entourage partagé», explique la psychologue Snezana Smederevac, coordinatrice de l'étude.

Des jumeaux réunis à Novi Sad, en Serbie, dans le cadre d'une étude sur leurs capacaités cognitives, le 30 juin 2018 [VLADIMIR ZIVOJINOVIC / STR/AFP]
Des jumeaux réunis à Novi Sad, en Serbie, dans le cadre d'une étude sur leurs capacaités cognitives, le 30 juin 2018 [VLADIMIR ZIVOJINOVIC / STR/AFP]

«Il ne suffit pas d’avoir un niveau élevé d’intelligence : si vous n’avez pas un entourage pour correctement stimuler cette intelligence, elle ne vous aidera pas beaucoup dans la vie», a-t-elle dit.

A partir de septembre, l'étude se penchera sur les jumeaux enfants.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles