Les Saoudiennes autorisées à être notaires, une première dans le royaume

Ces décisions, inspirées par le prince héritier Mohammed ben Salmane, font partie d'un vaste plan de modernisation de l’Arabie Saoudite.[BANDAR AL-JALOUD / SAUDI ROYAL PALACE / AFP]

Pour la première fois en Arabie saoudite, pays ultraconservateur, le métier de notaire s'ouvre aux femmes. Le ministère de la Justice a annoncé ce lundi que douze d’entre elles avaient reçu l’autorisation d’exercer.

Les Saoudiennes peuvent ainsi désormais rédiger des actes juridiques, des procurations, mais également certifier des contrats, selon les déclarations du ministère de la Justice, cité par l’agence officielle saoudienne SPA.

Preuve de la volonté d’ouverture du Royaume, la décision d’ouvrir cette profession aux femmes intervient un peu plus de deux semaines après la levée de l'interdiction faite aux femmes de conduire, en vigueur depuis des décennies.

Ces décisions, inspirées par le prince héritier Mohammed ben Salmane, font ainsi partie d'un vaste plan de modernisation de l’Arabie saoudite. Elles paraissent pourtant encore insuffisantes dans un pays où les femmes ont encore un statut de personnes sous tutelle.

Les Saoudiennes doivent ainsi obtenir la permission de leur parent masculin le plus proche - mari, père, frère ou même fils - dans la plupart des domaines de leur vie : travail, inscription dans un établissement d'enseignement, ou même, dans certains cas, recevoir des soins médicaux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles