Les ouvriers de Fiat en grève après le transfert de Ronaldo à la Juventus

A Turin, le «transfert du siècle» a du mal à passer auprès des ouvriers de Fiat. [ISABELLA BONOTTO / AFP].

Un syndicat italien a confirmé que des ouvriers du constructeur automobile Fiat allaient se mettre en grève, afin de protester contre le montant du transfert de Cristiano Ronaldo, qui passe du Real Madrid à la Juventus de Turin.

Pour pouvoir intégrer le quintuple ballon d'or portugais, les dirigeants de la «Juve» n'ont en effet pas hésité à déboursé 117 millions d'euros, alors même que le joueur était encore sous contrat avec le Real jusqu'en 2021.

Or, comme le rapporte le site spécialisé Football Italia, une partie de ces frais de transfert doit être payée par Exor, une société d'investissement contrôlée par les Agnelli.

Cette richissime famille d'industriels turinois, propriétaires historiques de la Juventus, possède également près de 30 % de Fiat.

Et autant dire qu'à l'usine de Melfi (province de Potenza), le montant du «transfert du siècle» ne passe pas du tout auprès des ouvriers.

«C'est inacceptable»

«On nous demande de faire des sacrifices économiques depuis des années, c'est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football», a ainsi réagi dans un communiqué le syndicat Unione Sindacale di Base.

«Pendant que les ouvriers se serrent toujours plus la ceinture, notre propriétaire dépense beaucoup d'argent pour une seule ressource humaine (...) Est-ce normal tout ça ? Est-ce normal qu'une seule personne gagne des millions pendant que des familles n'arrivent pas à la fin du mois ?», peut-on y lire également.

«Les ouvriers Fiat ont fait la fortune du propriétaire depuis trois générations en échange d'une vie de misère (...) Pour toutes ces raisons, une grève est prévue à partir de 22h le dimanche 15 juillet jusqu'au mardi 17 juillet 18h», conclut le syndicat. 

Reste à savoir maintenant si Fiat va consentir à d'éventuelles revalorisations salariales. D'autant qu'une photo abondamment relayée sur les réseaux sociaux, a contribué à écorner l'image du constructeur.

Diffusée notamment par le présentateur de télévision, Adriano del Monte, on peut y voir le président de la Juventus, Andrea Agnelli, trinquant en compagnie de Cristiano Ronaldo entourée de sa garde rapprochée.

A contrario, l'acquisition de l'attaquant portugais pourrait constituer une excellente opération financière pour le club car même s'il est aujourd'hui âgé de 33 ans, il reste considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde eu égard à son excellente forme physique.

D'ailleurs, du 28 juin, quand les rumeurs sur Ronaldo ont commencé à prendre de l'ampleur, jusqu'à l'annonce officielle mardi soir de son transfert, le titre de la Juventus de Turin avait pris 37,7 % à la bourse de Milan. Le lendemain, le cours cédait toutefois de quelque 6 %, les investisseurs vendant leurs actions pour prendre des bénéfices. Pas de quoi toutefois contenter les ouvriers de Fiat.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles