La ville japonaise Iga en pénurie de ninjas

Deux ninjas font une démonstration de leur art de combat, lors du festival annuel des ninjas à Iga, en 2007. Deux ninjas font une démonstration de leur art de combat, lors du festival annuel des ninjas à Iga, en 2007. [© MIKE CLARKE / AFP]

On pourrait croire à une blague, mais c'est très sérieux. Au Japon, pays déjà touché par une démographie en berne, la ville d'Iga fait face à une crise sans précédent : elle manque de ninjas professionnels.

Chaque année, cette commune d'environ 100.000 âmes, située au sud-est de Kyoto et supposée berceau de l'art ninja, accueille quelque 30.000 touristes pour son festival annuel des ninjas. D'avril à fin mai, les habitants s'habillent en vêtement traditionnel ninja pour faire plaisir aux curieux. Une école locale enseigne même à la jeune génération l'art ancestral des assassins de l'ombre.

Sauf que, problème : la population locale vieillit et menace de décroître à vue d'œil, comme le rapporte Business Insider. En effet, les jeunes d'Iga sont de plus en plus nombreux à quitter la campagne pour travailler dans les grandes métropoles. Résultat, ils n'alimentent plus l'économie locale, dès lors vieillissante.

Jusqu'à 6.000 euros par mois

«Iga manque de deux choses essentielles pour conserver une économie florissante : des choses à vendre et des clients pour les acheter», explique la correspondante de la NPR Stacey Vanek Smith, qui s'est rendue sur place.

Pour pallier ce manque, le maire de la ville, Sakae Okamoto, a souhaité miser sur le tourisme, et donc sur les ninjas, qui ont ainsi vu leurs salaires exploser ces derniers temps. Une façon de rendre le métier plus attrayant. Le gouvernement lui-même investit directement dans l'économie ninja touristique, d'après la NPR.

«Aujourd'hui, les ninjas peuvent gagner de 1.600 à 6.000 euros par mois», relate la journaliste. «Un salaire très solide, beaucoup plus élevé que celui que touchaient à l'époque les vrais ninjas du Japon médiéval» – entre 570 et 1.200 euros mensuels, inflation comprise, selon le Centre de recherche national sur les ninjas.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles