Allemagne : plusieurs blessés après une agression à l'arme blanche dans un bus

Selon un journal local, il y aurait douze blessés légers et deux plus grièvement.[DPA / AFP]

Plusieurs personnes ont été blessées ce vendredi après-midi dans un bus après qu'un homme a aggressé des passagers avec une arme blanche, selon la police et des temoins, cité par les médias allemands. 

Selon un porte-parole de la police de la ville de Lübeck auprès de l'agence de presse allemande DPA, à quelques kilomètres de Hambourg, l'attaque aurait fait plusieurs blessés, sans plus de précisions sur le nombre de personnes touchées ni la gravité des blessures. Il aurait toutefois précisé que l'attaque n'avait fait aucun mort.  

Selon le journal local Lübecker Nachrichten, il y aurait douze blessés légers et deux plus grièvement, et l'assaillant, dont le mobile reste pour le moment inconnu, aurait été arrêté par les forces de l'ordre.

D'après le récit des témoins, cité par le quotidien, l'homme aurait sorti de son sac une arme blanche avec laquelle il a attaqué au hasard les autres passagers du bus. Le chauffeur, lui-même pris pour cible, aurait alors arrêté le véhicule, et ouvert les portes pour permettre aux passagers de descendre.

Selon les déclarations de Lothar H., un témoin âgé de 87 ans cité par le Lübecker Nachrichten, «les passagers ont sauté du bus et criaient. C'était effrayant. Après, les blessés ont été évacués. L'agresseur avait un couteau de cuisine». 

«Les motifs du crimes restent à éclaircir», a indiqué la police quelques heures après l'attaque. Dans la soirée, la procureure de Kiel, Ulla Hingst, citée par DPA a déclaré que, jusqu'à présent, le suspect ne s'était pas «exprimé sur les faits qui lui sont reprochés». Elle a ajouté que le suspect était un Allemand de 34 ans, peut-être né à l'étranger. 

Il devrait être présenté samedi à un juge en vue de son placement en détention. Le parquet lui reproche notamment les faits d'incendie et de coups et blessures volontaires. Il avait en effet un sac avec lui qui a été enflammé dans le bus avec des accélérateurs de feu, rapporte DPA. Aucune trace en revanche d'explosifs, selon l'agence. «On ne peut rien exclure, y compris un motif terroriste», a conclu Ulla Hingst, selon le journal local Lübecker Nachrichten.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles