Un médicament contre le paludisme récurrent

Ric Price, de l'Université d'Oxford, à la BBC : « L'une des avancées les plus significatives du traitement du paludisme dans les soixante dernières années. » [YE AUNG THU / AFP]

Un nouveau médicament, conçu à partir de la molécule Tafénoquine, a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis. Il permet de traiter le paludisme et spécifiquement sa forme récurrente.

Celle-ci est causée par le parasite Plasmodium vivax, qui contamine 8,5 millions de personnes chaque année. Il s'agit d'un type de paludisme difficile à éliminer car il peut rester dormant dans le foie pendant des années et se réveiller plusieurs fois. Lorsqu'il se réveille,il peut ensuite se transmettre via un moustique.

En une seule prise, la téfénoquine peut chasser le parasite du foie et éviter toute nouvelle contamination. Par ailleurs, cette molécule peut être prise avec d'un autre médicament pour traiter l'infection immédiate.

Cela faisait soixante ans qu'un médicament contre le paludisme n'avait pas été approuvé. Le professeur Ric Price, de l'Université d'Oxford, a déclaré à la BBC qu'il s'agit d'une « réussite phénomènale ».

Néanmoins, la Tafénoquine peut avoir des effets secondaires importants. Les personnes ayant un problème enzymatique ou qui sont atteintes de maladie psychiatrique, ne doivent pas prendre ce médicament au risque d'une anémie sévère, par exemple.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles