La justice espagnole demande la réouverture de l’enquête sur la greffe de foie d’Abidal

Eric Abidal est désormais le directeur sportif du club catalan. [Anthony Dibon/Icon Sport]

La justice espagnole a annoncé lundi avoir demandé la réouverture de l'enquête sur la greffe du foie dont avait bénéficié en 2012 Eric Abidal, ancien joueur et actuel directeur sportif du FC Barcelone, à la suite de la publication d'informations sur un éventuel trafic d'organes.

«Le parquet informe qu'il a présenté un écrit vendredi dernier, 20 juillet (...) sollicitant la réouverture du dossier Abidal», a indiqué le ministère public par voie de communiqué.

Cette greffe, pratiquée il y a six ans sur le défenseur central international français, consécutive à un cancer du foie, est aux centres de polémiques depuis la parution, début juillet, d’écoutes téléphoniques de l'ancien président du club catalan Sandro Rosell. Dans ces écoutes, plusieurs échanges laissaient entendre que le club avait acheté illégalement un organe pour son joueur.

À l’époque, Eric Abidal ainsi que le FC Barcelone avaient démenti toute irrégularité autour de cette opération. Le directeur sportif du club blaugrana avait même posté une photo de lui sur son lit d’hôpital en compagnie de son cousin Gérard, présenté comme le donneur d’organe.

Un an après cette greffe, reçue en avril 2012, Eric Abidal avait pu retrouver les terrains.

L'Organisation nationale des greffes, qui dépend du ministère espagnol de la Santé, a mené une enquête sur ce cas de son coté, et a assuré, la semaine dernière, que le processus avait été réalisé «en conformité avec la loi». L’Organisation a cependant fait savoir qu'elle se porterait partie civile si la justice rouvrait l'enquête.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles