Un barrage s'effondre au Laos : 27 morts, plus de 130 disparus

Plus de 130 personnes sont portées disparues au Laos après l'effondrement d'un barrage qui a submergé des villages entiers et 27 corps ont été retrouvés pour l'heure, les pluies de mousson compliquant le travail des secours.

Le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith a livré un premier bilan de la catastrophe : «il y a 131 disparus», tous laotiens, a-t-il déclaré mercredi soir, tandis que l'agence de presse officielle KPL de cet Etat communiste très fermé avait jusqu'ici évoqué «des centaines de disparus», dont cinquante dans le seul village de Ban Mai.

«Plusieurs maisons ont aussi été détruites» dans la catastrophe, a ajouté l'agence. Quelques 6.600 personnes étaient sans abri mardi soir et les autorités tentaient de les évacuer de la zone sinistrée.

«Vingt-six corps ont désormais été récupérés, dix-sept personnes blessées transportées à l'hôpital», a déclaré à l'AFP Chana Miencharoen, le consul thaïlandais au Laos présent sur place. 

La catastrophe s'est produite dans le sud, près des frontières avec le Cambodge et le Vietnam. Des vêtements, de la nourriture et de l'eau potable ont été distribués par des équipes de la Croix-Rouge arrivées sur les lieux.

La Thaïlande voisine a envoyé des secouristes en renfort, mais la zone sinistrée est entourée d'une forêt dense, compliquant les opérations.

Le barrage était situé sur un affluent du fleuve Mekong. Quand il s'est effondré, cinq milliards de mètres cubes d'eau ont été libérés. Les autorités laotiennes indiquent que la catastrophe a déjà fait plusieurs morts. Les secours s'activent désormais à retrouver les disparus.

Plusieurs dizaines de barrages sont actuellement en construction au Laos, qui exporte la majeure partie de son énergie hydroélectrique vers les pays voisins, notamment en Thaïlande, qui a d'ailleurs envoyé mardi soir des secouristes en renfort. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles