Un bateau de migrants, le Sarost 5, interdit d'accoster sur la côte méditerranéenne depuis deux semaines

Des migrants secourus en mer à Tarifa (illustration).[JORGE GUERRERO / AFP]

Le Sarost 5, un navire battant pavillon tunisien et transportant 40 migrants, dont deux femmes enceintes, est bloqué depuis deux semaines en mer Méditerranée après que quatre pays, la France, Malte, l'Italie et la Tunisie, ont refusé de le laisser accoster. 

Le navire se trouve actuellement à trois kilomètres de la côte tunisienne, a indiqué un membre de l'équipage. Ce dernier a ajouté que si le navire devait rester plus longtemps en mer, l'équipage composé de quatorze personnes craint des « incidents sérieux », alors qu'il ne reste plus que suffisamment de nourriture pour trois ou quatre jours. 

L'agence humanitaire Croissant rouge a visité le bateau mercredi, et évoqué une « crise sanitaire ». Les quarante migrants ont été récupérés le 13 juillet dernier alors qu'ils étaient en difficulté à bord d'une embarcation en bois, alors qu'il tentaient de traverser la Méditerranée depuis la Libye. 

Le Croissant rouge a indiqué avoir procédé à des soins d'urgence et fourni de l'eau et de la nourriture lors de sa viste à bord. Sur les images prises à bord, on voir des migrants dormir sur le pont avec des lits composés de sacs plastiques. 

La Commssion européenne avait indiqué cette semaine qu'elle offrirait à chaque pays membre 6000 euros par migrant accueilli, mais cela ne semble pas avoir convaincu les pays sollicités. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles