Un gratte-ciel avec cascade d'eau intégrée fait polémique en Chine

C'est une véritable prouesse architecturale qui fait néanmoins polémique. Encore en construction, un gratte-ciel chinois culminant à 108 mètres du sol est équipé d'une cascade d'eau intégrée dont la présence fait débat.

L'impressionnante chute d'eau du Liebian International Building a été construite il y a deux ans mais n'a été activée que six fois. La raison ? Son prix exorbitant qui contraint les propriétaires de l'établissement à débourser 100 euros de l'heure pour pomper de l'eau jusqu'au sommet de l'hôtel.

Le cascade utilise notamment les eaux de pluie et souterraines qui sont canalisées dans d'énormes réservoirs placés dans le sous-sol du bâtiment. Le système vise à reproduire en zone urbaine la nature sauvage de la province, a expliqué le directeur du groupe Ludi, Cheng Xiaomao, au journal hongkongais South China Morning Post.

000_17x9rq.jpg

Reste que cette cascade ne fait pas l'unanimité et cristallise les critiques des défenseurs de l'environnement. Sur les réseaux sociaux, certains d'entre eux s'en sont donnés à coeur joie, pointant du doigt le gaspillage de l'eau suscité par sa présence. «Mettez-la juste en route quelques fois par an! Comme ça, ça nettoie les vitres et il n'y a pas besoin de payer des laveurs de carreaux», plaisante un utilisateur du réseau social Weibo.

Le Liebian International Building s'inscrit dans un paysage architectural local «audacieux». A Pékin le siège de la télévision d'Etat est surnommé «le caleçon long» en raison de sa structure évocatrice. Quant au siège du Quotidien du peuple, l'organe du PC chinois, certains estiment qu'il ressemble à un... pénis.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles