Un trisomique avec un pistolet en plastique abattu par la police

Le jeune homme de 20 ans, atteint de trisomie 21, a été abattu par la police jeudi 2 août [Capture d'écran - Expressen]

Un jeune homme atteint de trisomie 21 a été abattu par la police à Stockolm, en Suède, dans la nuit de mercredi à jeudi, alors qu'il tenait à la main une arme en plastique.

Eric avait fui la maison ce soir-là. Alors que ses parents étaient partis à sa recherche, à quelques rues de là, des coups de feu ont retenti. Le garçon, jugé «menaçant» par un officier de police, a été retrouvé gisant sur le sol, comme le rapporte le Daily Mail.

Atteint de trisomie 21, il ne faisait pourtant que brandir une fausse arme qu'il avait emportée avec lui en quittant son domicile. Le jouet à l'origine de la dramatique méprise des policiers ressemblait à une mitraillette, selon la mère de la victime.

Un témoin ayant assisté à une partie de la scène à 4h du matin a raconté au média suédois Expressen : «Quand j'ai regardé dehors, j'ai vu des policiers. Ils ont crié à quelqu'un qu'il devait déposer son arme et s'allonger sur le sol. Puis plus de policiers sont arrivés et aussi une ambulance».

«Comme un enfant de trois ans»

Eric a été déclaré mort à 5h45. «Je me suis réveillé parce qu'Eric était parti. Je suis sorti et l'ai cherché. J'ai vu des voitures de police dans la rue (..) Trois policiers lui ont tiré dans le ventre», a raconté le père de famille. 

«Un homme menaçant ?», s'est interrogée la mère de la victime, faisant références aux termes utilisés par les autorités. «Il est comme un enfant de trois ans (...) C'est impossible à comprendre. Il ne ferait pas de mal à une mouche. Il est la personne la plus gentille au monde.» 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles