Un meurtre vieux de 44 ans pourrait être élucidé grâce au film «Les dents de la mer»

Le fils du romancier Stephen King pense avoir reconnu la victime d'un meurtre dans un film de Spielberg [Capture du film «Les dents de la mer» - YouTube ]

Un film pourrait-il permettre d'élucider un meurtre vieux de 44 ans ? C'est en tout cas ce qu'avance Joe Hill, le fils du romancier Stephen King. 

Sur son blog, il suppose que la victime d'un meurtre commis en 1974 et aujourd'hui classé pourrait avoir fait de la figuration dans le film d'horreur «Les dents de la mer» de Steven Spielberg, comme le relaye le Daily Telegraph.

Surnommée «la Dame des dunes», cette sordide affaire n'a jamais été élucidée. Le 26 juillet 1974, une adolescente qui promenait son chien sur une plage de Provincetown (Massachussetts, Etats-Unis) a fait une macabre découverte : étendu face contre terre, le corps d'une jeune femme, dont les mains ont été sectionnées et le crâne écrasé se trouve devant ses yeux. Sur elle, on retrouve un jean Wrangler et un bandana bleu, en guise d'oreiller. Elle n'a jamais été identifiée, malgré de nombreux portraits-robots.

«Et si nous l’avions tous vue ?»

Or, Joe Hill pense l'avoir reconnue en 2015, alors qu'il découvrait «Les dents de la mer». Sur son blog, il explique qu'une figurante ressemble trait pour trait à la «Dame des dunes» mais aussi qu'elle porte la même tenue. La scène dans laquelle on l'aperçoit a été tournée sur l’île de Martha’s Vineyard, soit à une centaine de kilomètres de Provincetown, et un mois seulement avant la découverte du cadavre. Joe Hill assure avoir regardé le film plus de vingt-cinq fois avant de mener lui-même une enquête, durant plusieurs années, puis d'avancer cette théorie.

Le fils du célèbre écrivain aurait même partagé ces conclusions avec un agent du FBI. «Je pensais qu'il allait se moquer de moi. Mais au lieu de cela, il a levé un sourcil et il m'a dit : tu sais, cela pourrait valoir le coup de creuser un peu plus ta théorie. Il pourrait bien y avoir quelque chose à en tirer.»

Sur son blog, Joe Hill a enjoint ses lecteurs à prendre part activement à l’identification de cette jeune inconnue : «Depuis sa mort, personne ne s’est avancé pour dire "Je l’ai vue. Je l’ai rencontrée quelques semaines avant qu’elle ne soit retrouvée. Je peux vous dire son nom." Et si nous l’avions tous vue ? Et si elle était devant nous depuis des décennies et que nous ne l’avions juste pas remarquée ?»

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles