Un shaman accusé d’avoir gardé une esclave sexuelle durant 15 ans

Un shaman indonésien[ADEK BERRY / AFP]

Un shaman indonésien de 83 ans est accusé d'avoir gardé en captivité une fille pendant quinze ans, l'utilisant comme esclave sexuelle. Le vieil homme se disait possédé par l’esprit d’un petit garçon.

Selon le shaman, l'enfant en lui se nommait Amrin et il s'agissait d'un «Djinn». Un génie ou un démon généralement hostile à l’homme. 

La fille, aujourd’hui âgée de 28 ans, a été identifiée comme «H», a précisé la police de Jakarta. Elle a été secourue dimanche par les forces de l’ordre dans la ville de Tolitoli, dans la province de Sulawesi central. Les «conseils» des habitants ont permis à la police de trouver la femme dans une crevasse rocheuse de la jungle, près du village de Bajugan, là où «H» était emprisonnée depuis sa disparition en 2003.

Elle pensait qu'Amrin était son petit ami

La nuit, elle résidait dans une cabane près de la maison de l’homme de 83 ans, dit «JG» selon les policiers. Pour eux, la fille pensait qu’Amrin était son petit ami, entré dans le corps de son ravisseur.

Muhammad Iqbal Alqudusy, le chef de la police de Sulawesi central a dévoilé que le shaman disait coucher avec la fille depuis 2008. Cet aveu ne correspond pas avec la version de «H», qui a déclaré avoir eu des rapports avec Amrin depuis 2003.    

Le shaman risque 15 ans d'emprisonnement

Selon Reuters, la fille a également été mariée au fils du shaman, connu dans la région pour ses méthodes de guérison et ses capacités à canaliser l’esprit. «JG» avait expliqué aux parents de «H» qu’elle avait rejoint la capitale, Jakarta, pour travailler.

Le vieil homme est accusé d'infractions à la législation indonésienne sur la protection de l'enfance, passible d'une peine maximale de 15 ans d'emprisonnement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles