Donald Trump accusé de racisme par une ex-conseillère qui l'aurait enregistré à son insu

En décembre 2017, la Maison Blanche avait annoncé la démission soudaine d'Omarosa Manigault Newman[DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Omarosa Manigault Newman, une ancienne conseillère de la Maison Blanche pendant le mandat de Donald Trump, a lâché une bombe en accusant son ex-employeur de racisme. 

Selon les dires d'Omarosa Manigault Newman, le magnat de l'immobilier aurait utilisé le terme «Nigger» - mot péjoratif désignant les afro-américains souvent remplacé  par «N-word» outre-Atlantique - à plusieurs reprises pendant la réalisation du show The Apprentice, auquel elle a participé en tant que candidate. 

Dans son ouvrage, dont la sortie est prévue la semaine prochaine mais auquel The Guardian a pu avoir accès en exclusivité, l'ex-collaboratrice cite trois sources différentes pour étayer ses accusations. Elle assure également posséder des enregistrement prouvant ce qu'elle avance. 

Des accusations déjà formulées

Des allégations de ce type ont déjà été portées à l'encontre de Donald Trump. En octobre 2016, une vidéo montrant le candidat républicain expliquer qu'il attrapait les femmes «par la chatte» alors qu'il se trouvait en pleine campagne électorale, avait été diffusée. La polémique avait fait réagir un producteur des deux premières saisons de The Apprentice sur Twitter. Il avait expliqué détenir des cassettes bien pires de Donald Trump.

D'autres témoignagnes accusaient le magnat de l'immobilier d'avoir tenu des propos racistes et d'avoir utilisé le N-word. L'acteur Tom Arnold avait notamment chargé Donald Trump sur ce même registre.

Une source crédible ?

Mais la société Metro-Goldwyn-Mayer qui détient les droits sur l'émission n'avait pas accepté de diffuser les images en raison de «diverses obligations contractuelles et légales».

La crédibilité d'Omarosa Manigault Newman, dont le départ de la Maison Blanche aurait été particulièrement brutale en décembre 2017, est remise en cause par certains observateurs. Elle n'a d'ailleurs pas été témoin elle-même de l'utilisation du N-word par Donald Trump. En revanche, elle affirme l'avoir entendu tenir des propos racistes à l'encontre d'un Philippin. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles