Qui est Dewayne Johnson, le jardinier qui a fait tomber le géant Monsanto ?

Le géant de l'agrochimie Monsanto a fait appel de cette décision sans précédent[JOSH EDELSON / POOL / AFP]

Il y a quelques années, il officiait en tant que jardinier dans des écoles californiennes. Depuis le 10 août 2018, Dewayne Johnson est désormais mondialement connu comme l'homme qui a fait tomber Monsanto, le géant des pesticides, condamné à lui verser 289 millions de dollars pour ne pas avoir averti des dangers de l'utilisation du désherbant Roundup, à l'origine du cancer du jardinier. Portrait en quatre points. 

Il est père de famille

Marié et père de deux garçons de 10 et 13 ans, Dewayne Johnson a toujours été un chef de famille exemplaire, prenant son travail très au sérieux. Interrogée à la barre, sa femme Araceli a expliqué que son travail «était tout pour lui». Depuis que le cancer de son époux a été diagnostiqué, l'Américaine cummule désormais deux emplois dans une école et dans une maison de retraite pour subvenir aux besoins de la famille. 

Il est en phase terminal d'un cancer 

Si Dewayne Johnson a, selon ses dires, toujours été en parfaite santé, c'est en 2014 que son monde s'écroule. Voyant des lésions apparaître sur sa peau, il est finalement diagnostiqué d'un lymphome non hodgkinien, cancer incurable du système lymphatique. Jardinier de profession, l'Américain était amené entre 2012 et 2014 sur des terrains scolaires d'une petite ville de Californie à utiliser quotidiennement le Roundup Pro, version professionnelle du désherbant, qu'il s'aspergeait parfois par mégarde sur le visage. Sa peau est aujourd'hui rongée à 90% et les médecins lui laissent maximum deux ans à vivre. 

Il réclamait plus de 400 millions de dollars à la multinationale

Déterminé, Dewayne Johnson réclamait plus de 400 millions de dollars de dommages pour le préjudice qui lui a coûté sa santé. Considérant que la multinationale avait sciemment occulté aurprès de ses utilisateurs les dangers de son produit contenant du glyphosate, substance classée «cancérigène probable» par l'OMS en 2015, les avocats du cabinet The Miller Firm demandaient un verdict exemplaire. C'est finalement chose faite. Monsanto a été condamné à verser 289 millions de dollars au jardinier, une décision historique à laquelle la multinationale a déclaré faire appel. 

Il est le premier particulier à faire condamner Monsanto

Celui qui avait déclaré qu'il se «battrait jusqu'à son dernier souffle» est le premier particulier à voir son affaire portée jusqu'au procès. La raison ? La loi californienne oblige la justice à mettre en place un procès avant la mort du plaignant. 

À ce jour, plus de 4000 victimes du glyphosate ont porté plainte aux États-Unis. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles