Un milliardaire britannique pro-Brexit s'expatrie à Monaco et crée l'indignation

A 65 ans, Jim Ratcliffe possède 23,3 milliards d'euros d'actifs.[Andy Buchanan / AFP]

Tollé Outre-Manche. L'homme le plus fortuné de Grande-Bretagne, Jim Ratcliffe, s'exile dans la principauté de Monaco.

Problème ? Le PDG du groupe pétrochimique Ineos a toujours défendu des positions farouchement pro-Brexit. Et il rejoint maintenant, indirectement, l'Union Européenne, Monaco étant de facto membre de l'espace européen par son union douanière avec la France et son association à l'espace Schengen.

«Les Britanniques sont parfaitement capables de gérer les Britanniques et n'ont pas besoin de Bruxelles pour leur dire comment gérer les choses», plaidait ainsi le patron milliardaire en 2016, au moment du Brexit, auprès du Sunday Times

Elevé au rang de chevalier par la Reine

Jim Ratcliffe n'a pas précisé la raison de son exil, mais de nombreux titres britanniques, dont the Independant, invoquent des motifs fiscaux; les monégasques ne payant pas d'impôt sur le revenu. 

Grâce à sa part majoritaire de 60% dans Ineos, Jim Ratcliffe possède des actifs de 23,3 milliards d'euros.

Les commentateurs ne manquent pas de soulever l'ironie de ce départ : la Reine Elizabeth II l'a récemment élevé au rang de chevalier pour «services rendus à l'économie britannique». 

Pour le Daily Mail, son départ constitue «un acte de désertion».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles