Plainte pour «trafic sexuel» : la demande de non-lieu d’Harvey Weinstein rejetée

Harvey Weinstein va donc désormais être également poursuivi pour trafic sexuel.[POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La demande de non-lieu émise par Harvey Weinstein contre la plainte pour «trafic sexuel», déposée en 2017 par l'actrice britannique Kadian Noble a été rejetée, ce mardi, par un tribunal de Manhattan.

Selon les déclarations du juge fédéral de Manhattan, Robert Sweet, en dépit du fait que «l’affaire n’est pas un cas typique de trafic sexuel», «les accusations établissent de manière plausible» le fait que l’ancien producteur n’a pas respecté la loi fédérale concernant la protection des victimes du trafic d’êtres humains.

Harvey Weinstein va donc désormais être également poursuivi pour trafic sexuel par Kadian Noble, qui l’accuse d’agression sexuelle à son encontre dans une chambre d’hôtel de Cannes (Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Selon sa plainte, Harvey Weinstein aurait «usé de son influence sur» Kadian Noble, et était capable de la «contraindre à se livrer à des activités sexuelles dans sa chambre d’hôtel car il lui avait promis un rôle dans un film».

Les avocats de l’ancien producteur hollywoodien ont néanmoins déclaré que leur client allait faire appel de cette décision, estimant que «ces plaintes n’ont pas de bases légales ou factuelles, et qu’elles ne seront pas retenus».

Par ailleurs, ses avocats soutiennent que cette plainte doit être rejetée car les lois concernant le trafic sexuel concernent les relations «tarifées», ce qui n’était pas le cas des relations entre Weinstein et Kadian Noble.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles