Noyades d'enfants : l'utilisation des smartphones par les parents en cause

Les parents surveillent moins leurs enfants à cause du téléphone. [SYLVAIN ESTIBAL / AFP]

Les sauveteurs allemands ont publié un avertissement mettant en garde sur le fait que l'utilisation compulsive du smartphone par les parents pourrait avoir contribué à la hausse du nombre de noyades d'enfants constatée cette année.

Plus de 300 personnes se sont noyées en 2018 en Allemagne, et les noyades d'enfants ont fait la une des journaux allemands cet été. Plus d'une vingtaine d'enfants âgés de moins de quinze ans se sont noyés en 2018. 

« Trop peu des parents et grands-parents suivent ce conseil : lorsque vos enfants et petits-enfants sont dans l'eau, laissez de côté votre smartphone », peut-on lire dans le message publié par L'Association allemande des sauveteurs (DLRG), qui regroupe quelque 40.000 sauveteurs.  

Des parents négligents

« Nous constatons quotidiennement que les gens considèrent les piscines comme des jardins d'enfants et ne font tout simplement pas attention, a déclaré au Guardian Peter Harzeim, de la fédération allemande des surveillants de piscine. Par le passé, les parents et grands-parents passaient plus de temps avec leurs enfants dans la piscine. Mais un nombre croissant de parents sont obsédés par leur téléphone et ne regardent pas à droite et à gauche, ne faisant pas du tout attention à leurs enfants. C'est triste que les parents se comportent de manière si négligente désormais. »

Les sauveteurs estiment que l'absence de leçons de natation à l'école est également à blâmer pour cette augmentation du nombre de noyades.

En France, 1758 noyades ont été recensées depuis le début du mois de juin, soit deux fois plus que sur la même période en 2015.

Vous aimerez aussi

Les cloches des vaches ont rendu fou un couple d'Allemands, qui a fini par saisir la justice.
Faits divers Les cloches des vaches les empêchent de dormir, ils font un procès
Des portraits de victimes de migrants brandis lors d'une manifestation organisée par Alternative pour l'Allemagne (AfD) le 1er septembre 2018 à Chemnitz  [John MACDOUGALL / AFP/Archives]
Élections européennes Allemagne : l'extrême droite surfe sur l'instrumentalisation des faits divers
Brexit : avec la France et l'Allemagne, Theresa May semble avoir trouvé des alliés
Brexit Avec la France et l'Allemagne, Theresa May semble avoir trouvé des alliés

Ailleurs sur le web

Derniers articles