L'évêque de Liège agressé à son domicile

Selon une porte-parole du parquet jointe par nos confrères, l'évêque et son filleul, qui ne sont pas blessés, ont ensuite été «enfermés dans les toilettes» où ils ont été retrouvés mercredi matin par le concierge[ANTHONY DEHEZ / BELGA / AFP]

Plusieurs tableaux et calices, ainsi que 20.000 euros en liquide, ont été dérobés à l'évêché de Liège (Belgique) au cours d'un cambriolage en présence de l'évêque, qui a été enfermé dans les toilettes par les malfaiteurs.

Mgr Jean-Pierre Delville se trouvait en effet dans son appartement privé au sein de l'évêché, quand les faits se sont produits, au cours de la nuit de mardi à mercredi, a indiqué le diocèse de la cité wallonne (sud) dans un communiqué.

Il était en compagnie de son filleul, un jeune homme majeur, qui a été frappé par les agresseurs, des hommes masqués qui s'exprimaient dans des langues étrangères, notamment en allemand, relaye l'AFP.

Selon une porte-parole du parquet jointe par nos confrères, l'évêque et son filleul, qui ne sont pas blessés, ont ensuite été «enfermés dans les toilettes» où ils ont été retrouvés mercredi matin par le concierge. Entre-temps, les voleurs ont emporté «trois calices, quatre tableaux et 20.000 euros en liquide», a précisé la porte-parole, Nathalie Vanderweerd, sans être en mesure d'évaluer le montant du préjudice total.

«Ils avaient du respect pour ma fonction»

Les voleurs étaient deux, selon le quotidien belge La Dernière Heure qui a révélé l'information. Pour le diocèse, il s'agit de «professionnels» qui cherchaient notamment de l'or. Face à leurs exigences, «l'évêque n'a pu que donner les trois calices conservés dans l'oratoire et la chapelle de l'évêché», selon le communiqué du diocèse.  «Ensuite, ils ont demandé des peintures de valeur», notamment des Picasso, et «l'évêque leur a indiqué quatre albâtres du XVIIe siècle, qui décoraient la salle du conseil», selon la même source. L'évêque a confié à nos confrères de La dernière heure qu'il a eu le sentiment que les braqueurs «avaient du respect pour (ma) fonction».

Une enquête de police a été ouverte. Malgré le cambriolage, Mgr Delville a tenu à célébrer mercredi matin la traditionnelle messe du 15 août dans le village de Banneux, près de Liège, où un sanctuaire a été dédié à la Vierge Marie après que celle-ci fut apparue plusieurs fois à une adolescente en 1933.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles