La sédentarité met la santé d'une personne sur quatre en danger

Le manque d'activité physique augmente les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de démence et de cancers[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Selon une étude de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), un adulte sur quatre ne fait pas assez d'exercice et met ainsi sa santé en danger. 

Pour cette enquête, publiée le mardi 4 septembre dans le journal The Lancet Global Health, les chercheurs se sont penchés sur le quotidien de 1,9 million de personnes, vivant dans 168 pays, tout au long de l'année 2016. Ils ont découvert qu'un adulte sur quatre, soit plus de 1,4 milliard de personnes, ne fait pas suffisamment d'exercice physique pour rester en bonne santé. Entre 2001 et 2016, il y a eu «très peu de progrès», ont souligné les auteurs. 

Les femmes moins actives que les hommes

D'après les données de l'OMS, les femmes sont moins actives que les hommes partout dans le monde, sauf en Asie de l'Est et du Sud-Est. Les chiffres montrent d'ailleurs des écarts considérables, comme en Asie du Sud, où 43% des femmes ont une activité physique insuffisante, contre 24% chez les hommes. Cette différence entre les sexes existe aussi au Moyen-Orient, en Afrique, aux Etats-Unis et en Europe. 

Les chiffres varient également selon le niveau de vie de la population : les pays aisés, comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni, comptent en moyenne 37% d'adultes peu actifs. Ce chiffre n'atteint que 16% dans les pays à faible revenu. 

Le manque d'activité physique augmente les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de démence et de cancers, rappelle l'OMS, qui recommande de faire au moins 2h30 d'exercice modéré par semaine (marche rapide, vélo, aquagym), ou 75 minutes d'activité intense (course à pied, natation, arts martiaux). 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles