Sibérie : le mystère des 54 mains trouvées levé ?

En mars dernier, la police russe avait ouvert une enquête et sollicité l'aide des réseaux sociaux après la découverte d'un sac contenant 54 mains humaines sur une île du fleuve Amour.[SERGEY FILININ / AFP]

L'affaire passionne la Russie entière et pourrait bientôt trouver son dénouement. Les 27 paires de mains découvertes en Sibérie en mars dernier ne seraient pas l'oeuvre d'un dangereux psychopathe.

«Les objets biologiques (mains) trouvés ne sont pas d'origine criminelle mais ont été éliminés d'une manière non prévue par la loi. (...) L'audit évaluera juridiquement les actions des institutions judiciaires médicales dans la ville de Khabarovsk, responsable de l'élimination des objets biologiques spécifiés», ont expliqué les enquêteurs après avoir reçu les conclusions des prélèvements scientifiques effectués sur les restes humains.

Car les mains étaient en partie recouvertes de matériel médical - des bandages médicaux et des surchaussures - lorsqu'elles ont été découvertes. A la piste criminelle un temps privilégiée, a donc désormais succédé l'hypothèse de restes d'amputations ou de cadavres ayant servi au cours de dissections effectuées par des étudiants en médecine.

En mars dernier, la police russe avait ouvert une enquête et sollicité l'aide des réseaux sociaux après la découverte d'un sac contenant 54 mains humaines sur une île du fleuve Amour.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles