Cinq choses à savoir sur la fusée Ariane 5

La fusée Ariane 5, le 17 novembre 2016. [ AFP PHOTO / STEPHANE CORVAJA / EUROPEAN SPACE AGENCY ].

La fusée Ariane 5 connaitra dans la nuit de lundi à mardi son 100e vol, depuis Kourou, en Guyane.

UN NOM TIRÉ DE LA MYTHOLOGIE

Lors des premiers pas du programme au début des années 1970, le lanceur s’appelait L3S, pour Lanceur de 3e génération de substitution. Afin de lui trouver un nom moins technique, plusieurs idées ont été retenues, à commencer par Vega, une étoile de la constellation de la Lyre. Or, il s’agissait également d’une marque de bières. Le ministre du Développement industriel et scientifique Jean Charbonnel retira la proposition et mis en avant Ariane, en rapport avec le récit mythologique, selon lequel le fil d’Ariane a permis à Thésée de trouver la sortie du labyrinthe après avoir battu le Minotaure.

une inauguration catastrophe

Le premier vol d’Ariane 5 a eu lieu le 4 juin 1996. Ce fut un échec. Le lanceur s'est brisé, explosant en plein vol, à cause d’une erreur informatique. L’explosion est intervenue 37 secondes après le décollage, à 4 000 mètres d’altitude. Les quatre satellites transportés ont été détruits.

Plus de 200 satellites mis en orbite

La fusée réalise dans la nuit de lundi à mardi son 100e lancement. Elle a déjà placé 205 satellites en orbite avant cette mission. Elle n’a connu que deux vrais échecs (dont son vol inaugural), où les satellites ont été détruits, et trois échecs partiels, où ils ont pu être déployés mais sur une mauvaise orbite.

Galileo, Station spatiale, Rosetta

Ariane 5 a permis d’accélérer le déploiement des satellites de navigation Galileo, avec trois tirs en emportant à chaque fois quatre en 2016. Elle a aussi envoyé dans l’espace les cinq cargos automatiques européens ATV, chargés de ravitailler la Station spatiale internationale. Enfin, c’est elle qui a expédié dans l’espace la sonde Rosetta et le petit robot Philae vers la comète Tchouri en 2004, atteinte dix ans plus tard.

le record de lancements en approche

Ariane 4, avec 116 lancements (113 réussites, trois échecs), détient pour le moment le record. Son dernier vol s’était déroulé en 2003, avant de passer la main à Ariane 5. Celle-ci laissera à son tour la place à Ariane 6, de façon progressive à partir de 2020. Elle devrait toutefois parvenir à dépasser de très peu le nombre de lancements de son prédécesseur, avant sa mise à la retraite définitive.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles