Un Indonésien de 18 ans sauvé après avoir dérivé pendant 49 jours dans l'océan Pacifique

Il est rentré chez lui le 14 septembre dernier, et fêtera ses 19 ans en famille le 30 septembre[Capture d'écran Youtube]

L'histoire est digne d'une épopée : après quarante-neuf jours de dérive dans l'océan Pacifique, seul sur son radeau, un jeune Indonésien de 18 ans a été secouru en mer.

L'odyssée d'Aldi Novel Adiland a commencé au mois de juillet dernier. Le jeune homme travaille alors sur un rompong, une cabane de pêche, à 125 kilomètres au large des Célèbes. Chargé de surveiller continuellement la lampe, censée attirer les poissons, le seul contact qu'il avait avec la terre ferme était la visite hebdomadaire du propriétaire, qui lui apportait nourriture, eau, et fioul. 

Pêche et feu de bois en haute mer

Mais un jour de la mi-juillet, la petite cabane en bois a été violemment secouée par les vents et les vagues. Si bien que la corde à laquelle était amarré le rompong a cédé, emportant l'adolescent vers le grand large. 

Au bout de quelques jours, Aldi Novel Adiland finit par être à court de vivres. Débrouillard, il filtre de l'eau de mer avec ses vêtements, et consomme les poissons qu'il pêche. Ses stocks de gaz épuisés, «il a commencé à démonter des barrières en bois du rompong pour faire du feu», comme l'a raconté le consul indonésien à Osaka, Mirza Nurhidayat, au Jakarta Post

Au cours de son périple, pas moins de dix bateaux passent près du radeau, sans remarquer la présence du jeune homme malgré ses cris. Perdant peu à peu espoir, il joue sa dernière carte et tente de se brancher sur les fréquences radio. Son appel à l'aide est intercepté le 31 août par l'Arpeggio, un bateau panaméen, qui décide de faire demi-tour pour le retrouver. 

Des milliers de kilomètres de dérive

Au beau milieu du Pacifique, lorsque l'Arpeggio croise le chemin du radeau de fortune à 2.500 kilomètres au large de l'île de Guam, la mer est si agitée que les deux embarcations ne peuvent s'approcher l'une de l'autre. Au bout de plusieurs minutes, la bateau lance une corde à l'adolescent, qui utilise ses dernières forces pour nager et enfin, attraper la main d'un membre de l'équipage. 

«Quand son patron nous a annoncé [qu'il avait été sauvé], j'étais sous le choc, j'étais si heureuse», s'est exclamée la mère de l'adolescent, interrogée par l'AFP. 

Aldi Novel Adiland a retrouvé la terre ferme le 6 septembre dernier, lorsque l'Arpeggio l'a laissé au Japon. «Le capitaine du bateau a pris soin de lui, donc quand nous l'avons vu, il était en meilleure condition physique que lorsqu'il a été sauvé», a expliqué le consul au Jakarta Post

Il est rentré chez lui le 14 septembre dernier, et fêtera ses 19 ans en famille le 30 septembre. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles