Insultée et menacée pour un clip féministe au Kirghizistan

Au Kirghizistan, une jeune chanteuse a été prise pour cible après la diffusion d'un clip féministe, dans lequel elle apparaît en soutien-gorge. 

«Je te respecte / tu me respectes / ensemble, nous créerons notre liberté», chante Zere Asylbek, 19 ans, dans son premier clip «Kiz» («Fille» en kirghize).

«REtire ta vidéo maintenant»

Entourée de six autres jeunes filles, la chanteuse apparaît vêtue d'une jupe beige, d'une veste noire, et d'un soutien-gorge violet. Un choix qui lui a valu de multiples insultes et autres menaces de mort. «C'est facile d'engager quelqu'un pour te tuer. Et je m'en sortirai avec un mois de prison, c'est rien. Alors retire ta vidéo maintenant», a-t-elle notamment reçu sur son compte Instagram. 

«J'ai voulu créer le débat», a expliqué la chanteuse, à TV5monde, racontant «la pression permanente», le harcèlement et les conditions de vie des femmes dans son pays. «Mais là, ça a dépassé toutes mes attentes». «On voit souvent des femmes danser en sous-vêtements dans des clips, je ne pensais pas faire réagir en m'habillant ainsi. Si j'avais dansé de manière sexy, les gens n'auraient jamais réagi», a-t-elle déploré. 

Malgré ces critiques, Zere Asylbek reçoit le soutien de nombreuses femmes d'Ukraine, de Biélorussie, ou du Kazakhstan. «Ça prouve que ce problème est universel», a-t-elle conclu. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles