Japon : une femme arrêtée pour avoir conservé son enfant mort-né dans un casier

La police de Tokyo a retrouvé un cadavre de bébé en décomposition dans un casier[AFP - Image d'illustration]

Le motif de l'interpellation est particulièrement sordide. La police tokyoïte a arrêté une femme de 49 ans, accusée d'avoir laissé son bébé, mort-né, dans un casier pendant plusieurs années. 

La femme s'est présentée, lundi 24 septembre, au commissariat pour avouer son geste, «quatre ou cinq ans» après son accouchement, rapporte la BBC qui relaie le fait divers. «J'ai paniqué après avoir donné naissance à un enfant qui n'était pas vivant et j'ai gardé le corps parce que je ne pouvais pas m'en débarrasser», a-t-elle raconté aux agents de police d'après Kyodo News. 

La police de Tokyo a retrouvé un cadavre de bébé en décomposition emballé dans un sac plastique enfermé dans un casier, confirmant les dires de la jeune femme. 

La femme a expliqué qu'elle avait continué à payer les frais de consigne pendant toutes ces années, la compagnie de location des casiers ayant le droit d'ouvrir et de vider les conteneurs en cas d'impayés excédant 8,86 dollars. 

La quarantenaire a raconté avoir laissé la clé du casier dans l'appartement de l'homme qui l'hébergeait après une dispute. Craignant qu'il découvre ce qu'il y avait à l'intérieur, elle se serait alors décidée à tout raconter à la police.   

La Japonaise, qui affirme avoir déplacé le corps du bébé dans un autre casier à la mi-septembre, est poursuivie pour «dissimulation de cadavre», d'après Japan Times

La BBC précise que ce n'est pas la première fois qu'un cadavre est retrouvé dans une des nombreuses consignes de la gare ferroviaire de Tokyo.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles