Nouvelle-Zélande : refuser de donner le mot de passe de son téléphone aux douaniers, c'est 5000 dollars d'amende

Les agents des douanes peuvent désormais demander leur mot de passe aux voyageurs.[MARCELO MANERA / AFP]

La mesure a fait bondir les défenseurs des libertés individuelles. En Nouvelle-Zélande, les voyageurs refusant de donner leur mot de passe aux agents des douanes afin de leur permettre de fouiller le contenu de votre téléphone portable ou de votre laptop seront désormais passibles d'une amende de 5000 dollars.

Effective depuis le lundi 1er octobre, cette mesure vient compléter une précédente, qui permettait déja aux douaniers d'inspecter les terminaux électroniques des passagers lors des contrôles. Elle rend en effet obligatoire le fait d'accepter de donner son mot de passe, de déverouiller le téléphone avec son empreinte digitale, ou de donner le code PIN de sa carte SIM.

« C'est une recherche fichier par fichier sur votre téléphone. Nous n'allons pas sur le cloud. Nous examinons votre téléphone alors qu'il se trouve en mode avion », a déclaré le responsable local des douanes, Terry Brown.

Mais le porte-parole du conseil des libertés civiles, Thomas Beagle, a estimé que la loi constituait une invasion injustifiée de la vie privée. « Aujourd'hui nous avons tout sur nos téléphones : notre vie personnelle, nos dossiers médicaux, nos mails, absolument tout, et les douantes peuvent prendre ces informations et les garder ».

En 2017, les agents des douanes néo-zélandais ont effectué des recherches sur 540 supports électroniques.

Vous aimerez aussi

Gilets jaunes : quelle sécurité pour l'acte X ?
Mouvement social Gilets jaunes : quelle sécurité pour ce dixième samedi de mobilisation ?
Sécurité Cyberdéfense : la stratégie de l'armée française
LBD40 : comment fonctionne le successeur du flash-ball ?
Mouvement social LBD40 : comment fonctionne le successeur du flash-ball ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles