Inde : des écolières frappées pour avoir dénoncé le harcèlement sexuel

Des écolières en Inde (illustration). [INDRANIL MUKHERJEE / AFP]

Trente-six écolières âgées de 10 à 14 ans ont été admises à l'hôpital après avoir été attaquées par un groupe d'adolescents accompagnés de leur parents, dans l'Etat de Bihar, au nord-est de l'Inde. Un acte de vengeance, alors que les jeunes filles avaient dénoncé le harcèlement sexuel de la part des adolescents.

La police et les temoins ont rapporté que les jeunes filles étaient en train de jouer sur un terrain de sport de Triveniganj, à 260 km de la capitale de l'Etat, Patna, lorsque le groupe d'adolescents a commencé à leur adresser des commentaires déplacés. Mais les écolières ne se sont pas laisées faire, et certaines d'entre elles ont alors répliqué physiquement, poussant le groupe d'adolescents à quitter les lieux. 

Mais ces derniers sont revenus 20 minutes plus tard armés de barre en métal et de bâtons en bambou, et ont commencé à s'en prendre aux écolières. Certaines d'entre elles, en plus d'avoir été frappées, ont raconté avoir été violemment tirées par les cheveux. 

«Ils étaient en colère parce que nous avons protesté après qu'ils nous ont fait des avances sexuelles, a expliqué l'une des jeunes filles, Gudia, au Guardian. Ils nous provoquaient, écrivaient des mots grossiers sur les murs de l'école». 

Pour le moment, six garçons et une fille ont été arrêtés par la police. Les écolières sont toutes sorties de l'hôpital, mais la plupart d'entre elles sont traumatisées et craignent de nouvelles violences. 

Vous aimerez aussi

Faits divers Nord : un homme mis en examen pour avoir tenté de violer une femme de 92 ans
portrait-robot Perpignan : un homme recherché pour avoir voulu jeter un enfant d'un pont
Faits divers Drancy : un homme meurt lors de son interpellation, l'IGPN saisie

Ailleurs sur le web

Derniers articles