En se déclarant démocrate, Taylor Swift a fait augmenter les inscriptions sur les listes électorales

La popstar américaine Taylor Swift, photographiée le 21 mai 2018. [LISA O'CONNOR / AFP]

Après avoir déclaré, lundi 8 octobre, qu'elle comptait voter pour les démocrates lors des élections de mi-mandat de novembre, la chanteuse américaine Taylor Swift a fait augmenter significativement les inscriptions sur les listes électorales.

 D'après Kamari Guthrie, directrice en charge de la communication du site Vote.org, qui permet aux Américains de s'enregistrer sur les listes électorales, plus de 65.000 personnes se seraient ainsi inscrites dans les heures qui ont suivi la publication du message de la popstar sur Instagram.

«Que Dieu soit loué pour Taylor Swift»

Par ailleurs, il semble que la prise de position de Taylor Swift ait particulièrement inspiré les nouveaux électeurs dans son État d'origine, le Tennessee. 

Toujours d'après Vote.org, sur les 5.183 nouvelles inscriptions recensées depuis le début du mois dans cet Etat du sud du pays, au moins 2.144 d'entre-elles ont été faites après le message de la chanteuse de 28 ans.

D'une façon générale, Vote.org indique avoir même enregistré son deuxième jour le plus chargé de l'année après le message de l'interprète de Shake it Off.

Le site aurait en effet enregistré près de 156.000 visiteurs uniques, alors que la moyenne quotidienne tourne plutôt autour des 14.000.

Au site d'information BuzzFeedNews, Kamari Guthrie n'a d'ailleurs pas caché son enthousiasme, allant jusqu'à déclarer que «Dieu soit loué pour Taylor Swift».

D'autres médias, à l'image de USA Today, tempèrent toutefois cet élan et soulignent que le mardi 9 octobre coïncide aussi avec la date limite d'inscription pour les électeurs pour 19 États, ce qui pourrait également avoir contribué à la hausse du nombre d'inscriptions.

De chanteuse neutre politiquement à artiste engagée

Reste qu'outre-Atlantique, cette hausse significative du nombre de votants place une nouvelle fois Taylor Swift - qui jusqu'à présent avait été plutôt discrète sur le plan politique - au centre de l'attention.

La chanteuse avait indiqué que lors des élections de mi-mandat, le 6 novembre, elle voterait dans l'Etat du Tennessee «pour Phil Bredesen au Sénat et Jim Cooper à la Chambre des représentants», deux candidats démocrates.

La superstar aux dix Grammy Awards, qui, l'année dernière, avait gagné un procès à Denver (Colorado) pour agression sexuelle contre le DJ Davie Mueller, avait surtout critiqué la républicaine Marsha Blackburn pour ses prises de position contre l’égalité salariale et la reconduction du «Violence Against Women Act» visant à protéger les femmes contre «les violences conjugales, le harcèlement et le viol».

Des critiques de Taylor Swift qui n’ont d'ailleurs pas été du goût de Donald Trump, qui n'a pas hésité à le faire savoir.

«Je suis sûr que Taylor Swift ne connaît rien au sujet de Marsha Blackburn, a ainsi lancé le président américain, ajoutant, souriant que son amour pour la musique de la chanteuse avait diminué, lui, «d'environ 25%».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles