Australie : des sénateurs condamnent le «racisme anti-blanc»

Cette motion, rejetée de justesse, a été déposée par le chef de parti d'extrême-droite «One nation», Pauline Hanson. [SAEED KHAN / AFP]

En Australie, le Sénat a rejeté de justesse - 31 voix contre 28 - une motion condamnant «le racisme anti-blanc», ce lundi 15 octobre. Cette motion avait été déposée par le chef de parti d'extrême-droite «One nation», Pauline Hanson.

Elle regrette «la montée déplorable du racisme anti-blanc et les attaques contre la civilisation occidentale».

La sénatrice du Queensland a déclaré que quiconque regardait l'actualité ou les résaux sociaux pouvait constater une augmentation des attaques contre la civilisation occidentale et la prévalence du racisme anti-blanc

«C'est bien d'être blanc. Une phrase aussi simple devrait aller de soi, mais je soupçonne que de nombreux députés ici auraient du mal à la dire», a déclaré la sénatrice en pleine séance.

Une partie des sénateurs, opposée à la motion, accuse Pauline Hanson d'avoir lancé «une course pour savoir qui est le bigot raciste le plus fort pour aller voir au fond de l'égout en premier».

En août dernier, le sénateur Fraser Anning avait appelé à trouver une «solution finale» en matière d'immigration. Face aux réactions, il avait affirmé ne pas avoir réalisé la connotation de cette expression.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles