Affaire Khashoggi : qui sont les membres du commando qui aurait assassiné le journaliste ?

Les membres du commando ont été filmés à leur arrivée à Istanbul.[Sabah Newspaper / AFP]

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi aurait été assassiné par un commando composé de 15 personnes, envoyé par l'Arabie Saoudite. Le meurtre aurait eu lieu à Istanbul, en Turquie, le 2 octobre dernier, dans les locaux du consulat saoudien. 

Ces 15 hommes seraient arrivés en Turquie le jour même pour accomplir leur mission, à bord de deux jets privés avec lesquels ils seraient repartis une fois leur tâche accomplie. 

Selon les médias turcs, les membres de ce commando seraient pour la plupart des membres des services secrets saoudiens ou de la garde rapprochée du prince Ben Salmane, auxquels il faut ajouter un médecin légiste. Ces même médias turcs ont détaillé l'identité de chacun de ces hommes. Les voici. 

Salah Mohammed A Tubaigy, 47 ans

Médecin légiste de profession, diplômé de l'Université de Glasgow, Tubaigy est soupçonné d'avoir été en charg de faire disparaître le corps de Khashoggi. Des officiels turcs ont affirmé l'avoir vu transporter une scie à os à son arrivée à l'aéroport Ataturk à Istanbul.

Tubaigy, indique sur son compte Twitter être à la tête du Conseil scientifique saoudien des médecins légistes. Sur un enregistrement audio que se sont procurés des médias turcs, on l'entendrait conseiller aux autres membres du commando d'écouter de la musique lorsqu'il s'agit de découper un corps. 

commando.jpg

Maher Abdulaziz M Mutreb, 47 ans

Ce présumé officier des services secrets saoudiens, qui aurait travaillé durant deux ans à l'ambassade saoudienne à Londres, apparaît sur la vidéo montrant l'arrivée du commando présumé au consulat saoudien à Istanbul.

Il aurait voyagé au moins à trois reprises avec le prince Ben Salmane depuis mars dernier, comme en attestent des photographies.

Il serait arrivé dans le même jet prové que Tubaigy avant de repartis quelques heures plus tard vers l'Arabie Saoudite.

Abdulaziz Mohammed M. Alhawsawi, 31 ans

Selon un «professionnel» français ayant travaillé avec la famille royale saoudienne et cité par le New York Times, Alhawsawi serait un membre de la garde rapprochée qui voyage avec le prince Ben Salmane. 

Il est arrivé à Istanbul à bord d'un vol commercial, passant le contrôles de sécurité à 1h43, avant de repartir dans le même avion que le docteur Tubaigy, le jet privé HZSK2.

MESHAL SAAD M. ALBOSTANI, 31 ANS

Albostani serait lieutenant des forces armées saoudiennes et garde du corps au sein de la Garde royale. Il est arrivé à Istanbul le 2 octobre à 1h45 du matin et reparti à bord du jet privé HZSK2.

Selon le quotidien turc Yeni Safak, il serait mort depuis dans un accident de voiture à Ryad, un accident qualifité de «suspect» par le média.

Thaar Ghaleb T. Alharbi, 39 ans

Alharbi aurait servi dans la garde royale, au sein de laquelle il aurait été promu lieutenant en octobre dernier, pour son rôle dans la défense du palais princier, lorsque un homme armé a tué deux gardes royaux et en a blessé trois autres, avant d'être abattu.

Il est arrivé à Istanbul à bord du jet privé HZSK2 et reparti à bord du jet HZSK1.

Turki Muserref M. Alsehri, 36 ans

Peu d'informations on filtré sur lui, mis à part qu'il est arrivé et reparti en jet privé d'Istanbul.

Saif Saad Q. Alqahtani, 45 ans

Il aurait travaillé directement pour le prince Ben Salmane, selon le Washington Post. Arrivé en jet privé, il est reparti d'Istanbul à bord d'un vol commercial. 

Badr Lafi M. Alotaibi, 45 ans

Alotaibi serait membre des services secrets saoudiens. Il est arrivé et reparti d'Istanbul en jet privé.

Mohammed Saad H. Alzahrani, 30 ans

Membre présumé de la garde royale, Alzahrani apparaîtrait sur des vidéos filmées en 2007 au côté du prince Ben Salmane. Il serait arrivé à Istanbul à bord d'un vol comerical et reparti à bord du jet privé HZSK2.

Khalid Aedh G. Alotaibi, 30 ans

Membre supposé de la garde royale, Alotaibi serait entré à trois reprises aux Etats-Unis avec des officiels saoudiens, selon le Washington Post. Il serait arrivé à Istanbul à bord d'un vol commercial et serait passé au contrôle des passeports de l'aéroport à Istabul quelques heures plus tard, à 20h28.

Naif Hassan S. Alarifi, 32 ans

Alarfi serait employé par la couronne saoudienne, et serait membre des forces spéciales, comme en attesterait un compte Facebook présentant le même nom et sur lequel on trouve des photos d'un homme en uniforme portant l'insigne des forces spéciales. 

Il est arrivé à Istanbul à bord d'un vol commercial et a ensuite passé le contrôlé des passeports à 16h12, avant de reparti à bord du jet privé HZSK2.

Mustafa Mohammed M. Almadani, 57 ans

Employé présumé des services secrets saoudiens, Almadani est arrivé à bord du jet HZSK2 et à passé le contrôle des passeports d'Istanbul à 00h18 avant d'embarquer sur un vol commercial. 

Waleed Abdullah M. Alsehri, 38 ans

Un homme portant ce nom et membre des forces aériennes saoudiennes a été promu au rang de chef d'escadron par le prince l'année dernière, selon les médias locaux.

Il est arrivé à Istanbul à bord du jet HZSK2 et reparti à bord du jet HZSK1.

Mansour Othman M. Abahussain, 46 ans

Un homme portant le même nom a été identifié comme faisant partie des services secrets saoudiens. Un homme portant ce nom a également été identifié comme colonel au sein de la direction de la défense civile saoudienne dans un article de journal datant de 2014.

Il est arrivé à istanbul à bord d'un vol commercial et est reparti à bord du jet privé HZSK2.

Fahad Shabib A. Albalawi, 33 ans

Membre présumé de la garde royale, il est arrivé à Istanbul à bord de l'un des deux jets privés et est reparti àbord du jet HZSK1.

Vous aimerez aussi

Justice Pantin : 10 hommes, dont 9 mineurs, interpellés après une rixe
Faits divers Nordahl Lelandais a reconnu des agressions sexuelles sur des fillettes
Enquête «Gilets jaunes» : Eric Drouet entendu samedi matin par la police judiciaire de Versailles

Ailleurs sur le web

Derniers articles