Affaire Khashoggi : Ryad dit «ne pas savoir où se trouve le corps», Erdogan promet la «vérité»

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir, le 21 octobre 2018 à New York.[Angela Weiss / AFP]

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a affirmé dimanche «ne pas savoir où se trouve le corps» du journaliste Jamal Khashoggi. Il a également qualifié sa mort d'«erreur monumentale».

«Nous avons découvert qu'il a été tué au consulat (saoudien à Istanbul). Nous ne savons pas comment, dans le détail. Nous ne savons pas où se trouve le corps», a-t-il déclaré, depuis Ryad, lors d'un entretien avec la chaîne américaine Fox News.

Samedi, les autorités saoudiennes ont admis que Jamal Khashoggi était bien mort dans le consulat saoudien à Istanbul, en Turquie. Des aveux qui ont suscité une vague de scepticisme, y compris de son allié américain. Le président des Etats-Unis Donald Trump a, en effet, dénoncé une «tromperie» et des «mensonges».

«Un besoin urgent de clarification»

De son côté, le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis dimanche de dévoiler «toute la vérité» sur le meurtre de Jamal Khashoggi. Le chef d'Etat a annoncé qu'il ferait une déclaration sur cette affaire mardi au parlement devant les députés de son parti AKP, au pouvoir.

Dans un communiqué commun, Londres, Paris et Berlin ont estimé dimanche qu'il y avait «un besoin urgent de clarification» sur les circonstances de la mort «inacceptable» du journaliste, âgé de 59 ans au moment des faits, au consulat saoudien à Istanbul.

Le journaliste saoudien a disparu le 2 octobre dernier. Des responsables turcs affirment que Jamal Khashoggi a été torturé et assassiné par une équipe de 15 agents saoudiens venus spécialement de Ryad. Selon des journaux turcs, son corps a été démembré.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles