Mohammed Ben Salmane aurait appelé Jamal Khashoggi juste avant son exécution

Le prince héritier Mohammed Ben Salmane aurait proposé à Jamal Khashoggi de rentrer. Le prince héritier Mohammed Ben Salmane aurait proposé à Jamal Khashoggi de rentrer. [Bryan R. Smith / AFP]

Le prince saoudien Mohammed Ben Salmane se serait entretenu avec le journaliste Jamal Khashoggi avant qu'il soit tué.

Selon le quotidien turc Yeni Safak, qui révèle ces nouvelles informations ce lundi 22 octobre, l'échange a eu lieu au sein du consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, où l'éditorialiste a été kidnappé par une quinzaine d'hommes dès son arrivée. 

Ses geôliers lui auraient passé Mohammed Ben Salmane au téléphone, et celui-ci a tenté de le convaincre de rentrer à Riyad. Mais Jamal Khashoggi, installé aux Etats-Unis, a refusé, craignant d'être arrêté et exécuté dès son retour en Arabie Saoudite. C'est à ce moment-là que ses bourreaux auraient procédé à son meurtre. 

Cette version corrobore celle récemment envisagée par la journaliste française Christine Ockrent dans les colonnes du Figaro. Évoquant des sources saoudiennes, la spécialiste suggérait en effet que le prince héritier ait proposé un marché à l'éditorialiste, l'invitant à regagner Riyad en échange de sa protection. 

La monarchie pétrolière elle-même ne nie pas le coup de téléphone, la dernière version officielle des autorités étant que le commando était chargé de kidnapper le journaliste pour le convaincre de revenir au pays, mais devait le relâcher en cas de refus. Une explication peu convaincante au regard du matériel de torture dont s'était apparemment équipés les quinze hommes.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles