Le prince héritier saoudien qualifie le meurtre de Khashoggi d'«incident hideux»

Pour la première fois depuis le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le prince héritier Mohammed Ben Salmane s'est exprimé à ce sujet ce mercredi 24 octobre, dans le cadre de la conférence économique de Ryad. 

L'homme fort de l'Arabie saoudite a qualifié ce meurtre au consulat d'Istanbul de «incident hideux». «Ceux qui sont derrière ce crime devront rendre des comptes [...] et, à la fin, la justice prévaudra», a-t-il assuré. 

Le prince héritier a ajouté qu'il n'y «aurait pas de rupture des liens avec la Turquie». Plus tôt dans la journée, la présidence turque avait indiqué que le président Recep Tayyip Erdogan et Mohammed Ben Salmane avaient discuté mercredi des «efforts communs» à mettre en œuvre pour élucider ce meurtre. 

L'Arabie saoudite avait d'abord affirmé que Khashoggi était reparti libre du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Sous pression, le royaume avait finalement avoué, samedi, que le journaliste saoudien était bien décédé dans l'enceinte du consulat, au cours d'une «rixe». Des responsables saoudiens ont cependant assuré que le prince Mohammed Ben Salmane n'avait «pas été informé» de cette opération. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles