Affaire Khashoggi : la directrice de la CIA aurait entendu les enregistrements du meurtre

Gina Haspel les aurait écoutées au cours d'une visite en Turquie cette semaine[SAUL LOEB / AFP]

Des preuves de l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi sont-elles arrivées jusqu'aux oreilles du renseignement américain ? Selon les informations de Reuters et du Washington Post, la directrice de la CIA Gina Haspel aurait eu accès aux enregistrements du meurtre. 

Depuis le 12 octobre dernier, les médias turcs étaient les seuls à avoir écouté ces enregistrements, si bien que le président Donald Trump avait ouvertement mis leur existence en doute.

Mais d'après des sources anonymes, citées par l'agence de presse et le journal pour lequel travaillait Jamal Khashoggi ce jeudi 25 octobre, ces bandes sonores existent bel et bien, et Gina Haspel les aurait écoutées au cours d'une visite en Turquie cette semaine. 

Deux semaines plus tôt, une autre source avait expliqué au Washington Post que ces documents «retra[çaient] ce qui est arrivé à Jamal après son entrée» dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. «On entend sa voix et celles d'autres hommes qui parlent arabe», avait-elle indiqué. «On entend comment ils l'ont interrogé, torturé, puis assassiné». 

L'intervention de la CIA pourrait être un tournant dans cette affaire. D'après Bruce Riedel, un ancien responsable de l'agence de renseignement américaine, le fait que Gina Haspel ait eu accès à ces bandes «met résolument la balle dans le camp de Washington». «Il n'y aura pas seulement la pression des médias, mais également celle du Congrès, qui dira 'Gina, nous serions ravis que vous nous rendiez visite, pour nous raconter exactement ce que vous avez entendu'», a-t-il déclaré au Washington Post

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles