Fusillade à Pittsburgh : Trump dénonce la «haine» aux Etats-Unis et relance le débat sur le port d'armes

Donald Trump a dénoncé samedi la «haine» aux Etats-Unis après la fusillade dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, où un tireur a tué plusieurs personnes avant de se rendre.

«C'est franchement une chose terrible, terrible ce qu'il se passe avec la haine dans notre pays et partout dans le monde», a déclaré le président américain, avant d'ajouter: «Et quelque chose doit être fait».

Le bilan sera «plus dévastateur» que prévu initialement, a-t-il également averti avant de s'envoler pour une rencontre avec des agriculteurs dans l'Indiana.

Les médias américains évoquent au moins quatre morts et plusieurs blessés dans cette fusillade à l'intérieur de la synagogue «Tree of Life» (Arbre de vie) où des fidèles étaient rassemblés pour l'office de chabbat du samedi matin.

Le président américain a également souhaité renforcer la législation sur la peine de mort. «Quand des gens font ce genre de chose, ils devraient se voir infliger la peine capitale», a-t-il dit.

Interrogé sur la violence par armes à feu dans un pays régulièrement endeuillé par les fusillades, Trump a estimé qu'un garde armé aurait pu stopper le tireur.

«C'est un exemple où s'il y avait eu un garde armé à l'intérieur, ils auraient peut-être pu être en mesure de l'arrêter immédiatement», a-t-il dit.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles