Inde : un homme lapidé à mort par des singes

Des macaques rhésus Selon les experts, la plupart des attaques de singes en Inde sont le fait des macaques rhésus. [KAZUHIRO NOGI / AFP]

Dans un petit village indien, un groupe de singes a tué un homme de 72 ans, après lui avoir lancé des briques. Ce n'est pas un cas isolé, les singes devenant de plus en plus agressifs envers la population du pays.

Il ne leur avait pourtant rien fait. Alors qu'il ramassait du bois dans son village de Tikri (Uttar Pradesh), Dharampal Singh, un Indien de 72 ans, a été visé par un groupe de singes postés dans des arbres. Ces derniers lui ont lancé plus d'une vingtaine de briques, provenant d'un bâtiment délabré à proximité, sur la poitrine, les jambes et le crâne. Le vieil homme a été transporté à l'hôpital, avant de succomber à ses blessures, a rapporté le samedi 20 octobre le journal indien The Times of India.

Sa famille a porté plainte contre les animaux. «Ces voyous de singes sont coupables et ils doivent payer pour ce qu’ils ont fait», estime le frère de la victime, interrogé par The Times of India. Sauf que la police a décrété qu'il s'agissait d'un accident. «Comment pouvons-nous enregistrer une plainte contre des singes ? Nous allons nous couvrir de ridicule», a commenté Chitwan Singh, policier au commissariat de Doghat (Uttar Pradesh), sollicité par la famille de la victime. Qui plus est, les singes sont des espèces protégées dans la région, limitant les possibilités de poursuites pour les autorités.

Des attaques de singes en augmentation en Inde

Dans le village où a lieu le meurtre et aux alentours, les singes sont devenus un véritable problème pour la population. «L’attaque de Dharampal est peut-être le pire qui puisse arriver, mais les singes rendent la vie dure aux villageois et aucune solution ne semble devoir être mise en place», a témoigné Bheema Kashyap, un habitant des environs de Tikri, au Times of India.

Le journal indien note que les attaques mortelles de singes sont en augmentation à travers tout le pays. En avril, un bébé de 16 jours a été kidnappé par un singe dans son village de Talabasta, dans l'Etat d'Odisha, avant d'être retrouvé mort dans un puits. En octobre 2007, une autre affaire avait fait la une de nombreux médias internationaux : le maire adjoint de New Delhi, Sawinder Singh Bajwa, avait été retrouvé mort après une chute provoquée par l'attaque d'une horde de singes sauvages.

 

Vous aimerez aussi

Économie L’ancien gouverneur de la banque centrale indienne estime que le capitalisme est «en danger»
Les perroquets «toxicomanes» sont des perruches à collier, une espèce présente massivement en Inde.
Insolite Inde : des perroquets accros à l’opium ravagent des champs de pavot
Des membres des forces paramilitaires indiennes rendent hommage le 2 mars 2019 à Srinagar à deux des leurs tués lors d'affrontements au Cachemire [Tauseef MUSTAFA / AFP]
International Echanges d'artillerie et guerre de propagande entre l'Inde et le Pakistan

Ailleurs sur le web

Derniers articles