Mexique : un «passage vers le monde souterrain» découvert sous la pyramide de la Lune

Le site antique de Teotihuacán, au Mexique, est l'un des plus grands sanctuaires d'Amérique du Sud. Le site antique de Teotihuacán, au Mexique, est l'un des plus grands sanctuaires d'Amérique du Sud. [© Pedro PARDO / AFP]

Le site antique de Teotihuacán, au Mexique, recèle encore bien des mystères. La preuve, une équipe d'archéologues vient de découvrir l'existence d'un tunnel secret sous la pyramide de la Lune, un des plus grands sanctuaires d'Amérique du Sud.

Les chercheurs de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire du pays ont annoncé, le week-end dernier, être tombés par hasard, lors d'une étude de routine, sur un passage secret «vers le monde souterrain», a rapporté le Daily Mail. Ce tunnel, reflet de la culture du peuple de Teotihuacán, représenterait en effet l'enfer, tel qu'imaginé par la civilisation précolombienne qui, vieille de plus de 2.000 ans, a précédé celle des Aztèques. Par ailleurs, les archéologues ont également découvert, au bout de ce tunnel, une cavité cachée, une chambre de 15 mètres de diamètre qui aurait été dédiée à des rituels divins.

Pour l'heure, personne n'a pu accéder à la grotte sanctuaire, située à près de 10 mètres de profondeur. Elle a été mis à jour grâce à un système de tomographie de résistivité électrique qui, via du courant électrique injecté dans le sol, génère des images souterraines, à la manière d'un IRM.

Un site entièrement dédié aux dieux ?

«Des fouilles antérieures [sur le même site, sous la pyramide du Soleil et le temple du Serpent à plumes] ont permis de mettre à jour des squelettes d'humains présentant une déformation crânienne, comme dans la région maya, ainsi que divers objets en pierre verte (colliers, figures anthropomorphiques en mosaïque...). Nous supposons donc que quelque chose de similaire se trouve dans ces cavités souterraines», a ainsi assuré Veronica Ortega, la directrice du projet de conservation intégrale de la pyramide.

D'après l'analyse de restes humains découverts sur les sites funéraires, la pyramide de la Lune, haute de 46 mètres, était en effet dédiée aux sacrifices humains, ainsi qu'à d'autres rituels. Les spécialistes espèrent retrouver dans le tunnel ou la chambre des objets atypiques et, entre autres, des crânes humains déformés.

Ce qui permettrait de faire un peu plus la lumière sur l'histoire de Teotihuacán et l'identité de ses premiers habitants, qui n'ont laissé aucune trace écrite de leur passage. La finalité même du lieu demeure inconnue : sans fortifications ni lieux de vie, il pourrait avoir été un endroit entièrement dédié aux dieux. Seule certitude : les premiers édifices ont été construits autour de 200 avant J.-C., et la cité a connu son apogée entre 450 et 600 après J.-C.

pyramide_2_0.jpg

© LUIS ACOSTA / AFP

Des mystères qui pourraient s'éclaircir dès que les archéologues auront pénétré dans ce «passage vers le monde souterrain».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles