Hongrie : la journaliste qui avait agressé des migrants a été acquittée

La Cour suprême hongroise a relaxé la journaliste Petra Laszlo, qui s’était fait connaitre en 2015 en faisant des croche-pattes à des migrants fuyant la police.

Alors qu’elle avait auparavant été condamnée par le tribunal et la cour d’appel, la haute juridiction a estimé que le chef d’inculpation retenu à son encontre n’était pas le bon. Selon elle, il s’agit d’«une perturbation, et non du vandalisme» (ce qui avait était initialement estimé lors des précédents jugements).

«La vidéaste a été relaxée en l’absence d’infraction», a donc annoncé la Cour suprême. Petra Laszlo aurait agi dans un contexte «d’un assaut de plusieurs centaines de migrants fuyant l’intervention de la police. (…) Bien que moralement incorrect et illicite, (l’acte commis) était une perturbation, et non du vandalisme».

une tension migratoire extrême

«La perturbation étant un délit mineur et prescrit, le processus pénal doit être annulé», termine le communiqué de la Cour suprême.

Le 8 septembre 2015, la journaliste, en train de filmer, avait mis des coups de pied à des migrants qui forçaient un cordon de policiers et essayait d’en faire tomber d’autres, lors d’un reportage à la frontière entre la Hongrie et la Serbie. La scène avait suscité l’indignation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles