Australie : un homme condamné pour avoir encouragé sa femme à se suicider

Agée de 56 ans, Jennifer Morant a mis fin à ses jours en 2014. Suspecté de l'avoir conseillé à se suicider, son mari a reçu une peine de dix ans de prison. [Capture d'écran YouTube]

Un Australien a été condamné à dix ans de prison pour avoir conseillé, puis aidé sa femme à mettre fin à ses jours en 2014. Un geste mûrement réfléchi, puisqu'il voulait percevoir l'intégralité de l'assurance-vie de cette dernière. 

Etant le seul bénéficiaire, Graham Morant, aujourd'hui âgé de 68 ans, avait touché 1,4 million de dollars australiens, soit environ 850.000 euros.

Sa femme souffrait de douleurs chroniques, d'anxiété et de dépression, mais rien qui ne puisse la pousser à commettre l'irréparable. Mme Morant a été rerouvé sans vie dans sa voiture, à côté d'un groupe électrogène, à l'âge de 56 ans. A côté d'elle, une note était inscrite : «s'il vous plaît, ne me ressucitez pas». 

Graham Morant a plaidé non coupable devant la Cour suprême du Queensland. Cette dernière a jugé que la femme n'aurait pas mis fin à ses jours sans ses conseils.  C'est son mari qui l'a conduit au magasin pour acheter le générateur, a affirmé le jury de la cour suprême. 

«Vous avez profité de sa vulnérabilité en tant que femme malade et déprimée», a assené Peter Davis à son ancien mari. L'homme n'a montré aucun remords pour ses gestes lors du jugement. 

Une telle condamnation, très rare, pourrait faire jurisprudence. Le dernier exemple en date remontait à août 2017, lorsqu'une américaine avait écopé de deux ans et demi de prison pour avoir encouragé son petit ami, par le biais de textos et d'appels téléphoniques, à se suicider

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles