EnjoyPhoenix, Norman et 60 Youtubeurs se lancent des défis pour le climat

La vidéo a été déjà vue plus de 133.000 fois sur Facebook. La vidéo a été déjà vue plus de 133.000 fois sur Facebook. [© capture Facebook @onestpret2018]

L'écologie face caméra. Une soixantaine de stars de Youtube, dont EnjoyPhoenix et Norman, ont lancé ce lundi une vaste campagne pour inciter leurs fans à s'engager dans la protection de l'environnement. 

A eux tous, ils comptent plusieurs millions d'abonnés sur les réseaux sociaux, et leurs chiffres de diffusion cumulés donnent le tournis. Une force de communication massive qu'ils comptent utiliser pour rendre leur opération virale. Dans une vidéo baptisée «On est prêt», les soixante-deux Youtubeurs se proposent ainsi de relever, à partir du 15 novembre et jusqu'au 15 décembre, une série de défis au parfum d'écologie.

Bien déterminés à bouleverser leurs habitudes, ils se répartiront en trois catégories : ceux qui changeront leur alimentation, ceux qui stopperont l'usage des plastiques et ceux qui n'utiliseront plus leur voiture. L'idée étant que leur communauté en fassent de même, au moins pendant tout le mois que dure l'opération. «On estime qu'après 30 jours, le pli est pris et que les bons gestes ont toutes les chances de rester», explique au Parisien Magali Payen, organisatrice de cette campagne.

«Plus puissant que n'importe quel média traditionnel»

Le public visé ? «C'est virtuellement toute la tranche d'âge 12-25 ans qui peut être touchée», souligne Eliott Lepers, l'un des coordinateurs de ce défi. A la manœuvre, ni ONG ni grands partis politiques. «La démission de Nicolas Hulot [du ministère de la Transition écologique], qui s'est incapable de faire bouger les lobbies, a été un choc», admet Lénie, de la chaîne Professeur Feuillage. C'est, selon lui, «un des déclics pour ne pas laisser la question du réchauffement climatique aux seules mains des politiques», à l'heure où les experts du Giec ont publié un rapport alarmant sur le dérèglement en cours.

Au menu des défis, pas de dramatisation de l'actualité, ni culpabilisation des citoyens : surtout du divertissement bien intentionné. Et ce, sans passer par le canal de la télévision ou de la presse : «On est bien plus puissant que n'importe quel média traditionnel», assure El Hadj, dont les vidéos rassemblent 1,3 million d'abonné sur Youtube. Pour lui, fini les steaks, saucisses et poulets rôtis, car il s'est «renseigné, c'est ce qui fait le plus d'effet» pour l'environnement.

De son côté, Hélène, de la chaîne Edeni, proposera de réduire les déchets avec des solutions concrètes. «Par exemple, toujours avoir sur soi une gourde, un sac en tissu et une tasse pliable. Ce n'est pas parce qu'on ne veut pas de gobelet jetable qu'on doit refuser un café. Faire attention à l'environnement ne doit pas devenir déprimant.»

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles