Affaire Khashoggi : les Saoudiens ont voulu désactiver les caméras de surveillance du consulat

Des images de vidéosurveillance prises à l'extérieur du consulat. [SABAH NEWSPAPER / AFP]

Le personnel du consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, où a été assassiné le journaliste Jamal Khashoggi, a tenté de désactiver les caméras de surveillance du bâtiment afin de couvrir le meurtre, rapportent ce mardi les médias turcs.

Selon le journal Sabah, ils auraient tenté le jour du meurtre, le 2 octobre, de s'en prendre aux caméras situées à l'intérieur du bâtiment. Et le 6 octobre, à une heure du matin, un membre du personnel du consulat se serait rendu à l'intérieur du poste de sécurité situé à l'extérieur du bâtiment et aurait tenté d'accéder au système de vidéosurveillance. 

Il aurait ainsi inséré un verrouillage digital afin d'empêcher quiconque d'accéder aux vidéos montrant les allers et venues à l'entrée du consulat, y compris l'arrivée de Jamal Khashoggi. 

Mais selon un correspondant d'Al Jazeera à Istanbul, Andrew Simmons, cette manipulation n'aurait servi à rien car la police avait déja accédé au système et récupéré une copie des vidéos. 

«Tout cela démontre, comme le pensent les officiels turcs (...) qu'il y a eu des tentatives du consulat d'Arabie Saoudite de dissimuler les preuves», a estimé Andrew Simmons. 

Vous aimerez aussi

Télévision Eurovision : tout savoir sur Serhat, le candidat de Saint-Marin
Arabie Saoudite «Le monde n'a toujours rien fait», s'est indignée la fiancée de Jamal Khashoggi
Une serveuse afghane consulte son téléphone dans le restaurant Afghan Kebab à Esenyurt, un distrcit d'Istanbul le 11 avril 2019 [OZAN KOSE / AFP]
Turquie La deuxième vie des entrepreneurs afghans réfugiés en Turquie

Ailleurs sur le web

Derniers articles