Midterms : les 10 choses à retenir

Les démocrates ont repris le contrôle du Congrès.[SAUL LOEB / AFP]

Deux ans après l'accession de Donald Trump à la Maison-Blanche, les Américains ont à nouveau été appelés aux urnes hier, mardi 6 novembre, pour renouveler le Congrès, qui concentre le pouvoir législatif. 

Voici les dix informations essentielles à retenir de ces élections aux États-Unis

Les démocrates reprennent la chambre des représentants

L'un des objectifs de ces élections était de renouveler la Chambre des représentants, qui compte 435 sièges. 

Les Démocrates ont remporté 220 sièges, tandis que les Républicains n'en ont eu que 196. 

Cette chambre basse du Congrès américain avait basculé dans le camp républicain en 2010, pendant le premier mandat de Barack Obama. Les Républicains occupaient 236 sièges, et leur opposants 193. Six sièges étaient vacants. 

La Chambre des représentants s'installera le 3 janvier prochain. 

Le sénat reste républicain

Une cohabitation semble se dessiner pour le 116e Congrès : en effet, si la Chambre des représentants sera contrôlée par les Démocrates, le Sénat, lui, reste Républicain. 

Sur les 100 sièges que compte le Sénat, 51 ont été remportés par les Républicains. Les Démocrates n'en ont que 45. 

Pour ces élections, un tiers du Sénat devait être renouvelé. Sur ces 35 sièges, 24 étaient détenus par des Démocrates, et 9 par des Républicains. Mais à l'issue du vote, nombreux ont basculé dans l'escarcelle républicaine. Ainsi, dans l'Indiana, le Dakota du Nord, le Missouri et en Floride, les candidats démocrates ont largement été battus par leurs adversaires. 

Les femmes établissent un nouveau record

Les premiers résultats actent d'ores et déjà la victoire de 116 femmes, du jamais vu aux Etats-Unis. Elles seront bientôt 92 à la Chambre des représentants (contre 84 actuellement), dix au Sénat, et les neuf dernières occuperont des postes de gouverneur. 

Bernie sanders réélu

L'ex-rival de Hillary Clinton aux primaires démocrates de 2016 ne quittera pas son poste de sénateur du Vermont. Âgé de 77 ans, Bernie Sander a très largement distancé ses adversaires avec 67,4% des suffrages. Son opposant républicain Lawrence Zupan n'a quant à lui récolté que 27,4% des voix. 

L'espoir démocrate Beto o'rourke battu

Comparé à Barack Obama, ou encore à John Kennedy pour ses talents d'orateur, les Démocrates avaient placé tous leurs espoirs en Beto O'Rourke. Mais ce punk repenti n'a pas fait le poids face au Républicain Ted Cruz au Texas, véritable bastion conservateur. 

Ce dernier l'emporte d'une courte tête, avec 50,9% des votes, contre 48,3% pour Beto O'Rourke. 

La floride rétablit le droit de vote pour les anciens détenus

Ce mardi 6 novembre, les Floridiens ne votaient pas seulement pour renouveler le Congrès. Ils ont également participé à un référendum pour approuver, ou non, un amendement à la constitution de l'État, qui restaure automatiquement le droit de vote pour les personnes ayant fait de la prison. 

Résultat, 64% des électeurs se sont prononcés pour, et 1,5 millions d'individus auront à nouveau le droit de voter. Seuls les ex-détenus condamnés pour meurtre ou crime sexuel seront toujours interdits de vote. Ce référendum aura sans aucun doute des conséquences sur les prochaines élections aux États-Unis

La plus jeune membre du congrès élue à New York

Elle s'appelle Alexandria Ocasio-Cortez, et sera, à 29 ans, la plus jeune membre du Congrès américain. Née dans le Bronx, cette jeune démocrate était un soutien de Bernie Sanders en 2016. 

Elle est en faveur d'une assurance maladie pour tous, de l'université gratuite, milite pour le contrôle des armes à feu et s'est engagée pour le climat. 

Deux amérindiennes au Congrès

C'est une première. Deux femmes d'origine amérindiennes vont siéger au Congrès. Deb Haaland (Nouveau-Mexique) et Sharice Davids (Kansas) sont toutes les deux démocrates, et deviendront représentantes des Etats-Unis

Huit autres candidats étaient en lice cette année pour le Congrès, un record. 

Les premières femmes de confession musulmane à la chambre des représentants

Autres élues issues des minorités, Ilhan Omar et Rashida Tlaib, toutes deux de confession musulmane et démocrates. 

La première, réfugiée somalienne, a été élue à Minneapolis. La deuxième, Américano-Palestinienne, l'a été dans le Michigan. 

un gouverneur et une membre du congrès homosexuels 

Le Colorado a élu son premier gouverneur homosexuel, Jared Polis. Le démocrate de 43 ans, élu à la Chambre des représentants depuis 2008, est en tête devant le Républicain Walker Stapleton (51,6% contre 45%).

Il n'est pas le seul élu homosexuel cette année : Sharice Davids, l'une des premières amérindiennes à entrer au Congrès, est également la première à être ouvertement lesbienne. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles