Vidéo : un train parcourt 92 km sans conducteur

Plus de 300 km séparent les villes de Newman et de Port Hedland, au nord-ouest de l'Australie. Plus de 300 km séparent les villes de Newman et de Port Hedland, au nord-ouest de l'Australie. [© Google Maps]

Une traversée du désert qui finit mal. Un gigantesque train de 268 wagons de minerai de fer a parcouru lundi plus de 90 kilomètres sans conducteur dans la solitude de l'extrême nord-ouest de l'Australie, avant que l'on ne parvienne à le faire dérailler.

Ce train doté de quatre locomotives et appartenant au géant minier BHP avait débuté sa folle chevauchée après que son conducteur en fut descendu, dans la nuit de dimanche à lundi, pour inspecter un wagon. Mais on ignore encore ce qui lui a permis de se mettre en branle pour atteindre la vitesse de 110 km/h sur la voie ferrée reliant Newman et la ville portuaire de Port Hedland, dans l'Etat d'Australie-Occidentale.

BHP a décidé par mesure de sécurité de faire dérailler le train avant qu'il n'atteigne Port Hedland. Personne n'a été blessé dans l'opération, qui a cependant endommagé les voies sur 1.500 mètres. D'impressionnantes images diffusées par le journal The West Australian montrent l'enchevêtrement de wagons le long de la voie, certains partiellement enfouis sous leur cargaison ocre.

aucune victime et une enquête ouverte

Le Bureau australien de sécurité des transports a annoncé qu'une enquête avait été ouverte pour comprendre notamment comment le train s'était retrouvé à avancer sans pilote. BHP a indiqué que les opérations de déblaiement et de réparation de cette voie ferrée cruciale pour les exportations de minerai de fer prendraient une semaine.

Le groupe anglo-australien a cependant indiqué qu'il puiserait dans ses réserves de minerai de fer et que l'accident n'impliquerait pas de rupture dans les approvisionnements.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles